Le Monde De Selenia Index du Forum
Le Monde De Selenia Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Un long week end + Une nouvelle vie
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Monde De Selenia Index du Forum -> La Cité interdite -> L'imagination -> L'écriture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sanrever
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 3 885
Date de naissance: 28/02/1981
Localisation: sur le toit du monde
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 27 Oct 2007 - 10:47    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

15ème partie

Lundi 1er août 2005
QG du Jag

Mac était dans son bureau et malgré la tonne de travail elle n’arrivait pas à se concentrer assez pour faire quoi que ce soit. Cela faisait maintenant six fois qu’elle relisait la même phrase. AJ n’allait pas tarder et elle devrait alors aller affronter le Général ! Harm était confiant, facile à dire quand on se trouve au beau milieu de la Méditerranée. Mais elle devait faire face à ce qui allait se passer sous peu. Elle fit un bon sur sa chaise lorsqu’on frappa à sa porte.

M : Entrez !
AJ : Bonjour Mac, je ne vous dérange pas, j’espère ?
M : Non, bien sûr que non ! En fait pas moyen de travailler aujourd’hui !
AJ : Cela ne m’étonne guère !
M : Ça va bien depuis l’autre jour ?
AJ : Oui, très bien. Un peu nerveuse, et Chloé commence à me trouver un peu étrange !
M : Je crois qu’elle va vous tuer quand elle va savoir !
AJ : Il y a de fortes chances, et ce ne sera pas la seule !
M : Ah bon ?!
AJ : Non, Mattie aussi !
M : Ah oui, c’est vrai !
AJ : Prête ?!
M : Allons-y !

Mac et AJ se dirigent vers le bureau du Général afin de s’entretenir avec lui de la situation plus que soudaine dans laquelle se retrouvent Mac et Harm. Jen les voyant arriver, se demande ce qui se passe n’ayant pas vu l’Amiral au Jag depuis son départ en retraite.

J : Bonjour Monsieur, ravie de vous voir, vous avez l’air en pleine forme !
AJ : Bonjour Jennifer ! Le Général est dans son bureau ? Nous devons lui parler.
J : Euh oui ! Je vais voir s’il peut vous recevoir ! Général, j’ai le Colonel Mackenzie et l’Amiral Chegwidden qui souhaiteraient s’entretenir avec vous ! Je les fais entrer ?
G : Oui, faites-les entrer !
J : Vous pouvez y aller.
AJ : Merci !

Mac et AJ pénètrent donc dans le bureau de Cresswell. Celui-ci les invite à s’asseoir et a hâte de découvrir le pourquoi de la présence de l’Amiral au Jag, dans son bureau.

G : Alors, Amiral, que me vaut le plaisir de votre visite ?!
AJ : En fait moi je suis là en tant que soutien et pour clarifier les choses si besoin est.
G : Je vous demande pardon ?!
AJ : C’est le colonel qui a quelque chose à vous dire !
G : Colonel ?! C’est exact ?
M : Oui, Monsieur !
G : Très bien, je vous écoute.
M : Monsieur, je ne vais pas y aller par quatre chemins, je suis enceinte !
G : Mais c’est merveilleux ça, félicitations !
M : Euh, merci ! Mais je ne suis pas sûre que la suite vous plaira autant !
G : Pourquoi cela ?! Vous n’allez pas accoucher maintenant j’espère !
M : Euh non ! Je suis enceinte de six semaines seulement !
G : Ah, vous me rassurez ! Et le futur papa il doit être ravi ! Mais je ne savais pas que vous aviez quelqu’un dans votre vie ! Vous êtes discrète sur votre vie privée, je trouve étonnant de ne pas en avoir entendu parler avec Jennifer !
M : Euh, elle n’est pas au courant, seul AJ est au courant, ainsi que vous maintenant et le capitaine Rabb ! C’est tout !
G : Ben vous l’avez quand même annoncé au papa, j’espère !
M : Oui Monsieur puisque c’est le Capitaine Rabb.
G : Quoi ?! Mais vous avez perdu la raison ma parole ! Et il faut que cet énergumène se trouve à l’autre bout de la planète ! Vous m’en avez fait voir de toutes les couleurs mais là ! Mais ce n’est pas possible çà ! Ça fait combien de temps que vous vous payez ma tête tous les deux ?
M : Euh Général, on n’a pas voulu vous cacher quoi que ce soit !
G : Non, mais vous vous moquez de moi là !
M : En fait ça fait six semaines !
G : Six, quoi ?! Mais ça fait six semaines que Rabb est en mer ! Et vous êtes enceinte de six semaines. Et là vous dites que ça fait six semaines que vous êtes ensemble !
M : Oui, vous avez tout saisi !
G : Il n’en rate pas une ce satané pilote !
M : Euh, il n’était pas tout seul, il faut ne pas exagérer Général.
G : Oh ! N’en rajoutez pas ! Comment on va faire maintenant ?!
AJ : Puis-je me permettre ?
G : Oui, allez y, après tout on est plus à ça près !
AJ : Je pense qu’on devrait essayer d’obtenir une dérogation pour ces deux têtes de mule ! Pensez-vous ! Neuf ans avant de passer à l’acte, il faut quand même avoir une volonté de fer ! Je pense qu’ils ont le droit d’être enfin heureux tous les deux !
G : Je dois dire que vous n’avez pas tord. Surtout que je ne veux pas perdre mes deux meilleurs éléments !
AJ : Oui, il ne reste plus qu’à convaincre le secrétaire d’état à la marine !
G : Oui, et il va falloir plus d’arguments que ça !

Mac restait là à regarder les deux hommes débattre de sa vie et des conséquences. Ils s’associaient tous les deux pour trouver des arguments et des solutions à cette situation. Dans le prolongement de la conversation, elle fut amenée à parler de son endométriose et du fait qu’elle soit quasi-stérile. Elle se surprit à trouver devant elle un général attentif et compréhensif. C’est ainsi qu’ils la prièrent de sortir et lui dirent qu’ils verraient tous les deux avec le secrétaire d’état.
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Oct 2007 - 10:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 27 Oct 2007 - 16:05    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

Ouhla, j'ai du retard de lecture, je lis tout ça demain, et je te dis ce que j'en pense
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
sanrever
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 3 885
Date de naissance: 28/02/1981
Localisation: sur le toit du monde
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 12 Jan 2008 - 11:11    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

16ème partie
 

Mac sortit donc du bureau et referma la porte derrière elle, elle tomba nez à nez avec Jen et Harriet.
 

J : Madame ça va ?
M : Oui Jen, pourquoi cette question ?!
J : Ben quand le général se met à crier aussi fort, c’est mauvais signe. Mais je vois que vous souriez, c’est que ça doit aller !
M : Oui tout va bien ne vous inquiétez pas toutes les deux.
 

Mac se dirigea alors vers son bureau ne disant rien de plus à ses deux amies.
 

Une heure plus tard !
 

Jen resta perplexe lorsque le secrétaire d’état arriva devant son bureau et lui dit qu’il était attendu par le général. Jen fit donc entrer le secrétaire d’état et vit que l’amiral était toujours dans le bureau. Mais que se passait-il à la fin ?! Oh mon dieu il était peut être arrivé quelque chose au Capitaine Rabb ! Non ce n’était pas possible le colonel aurait été triste et non pas souriante. Tout cela triturait le cerveau de cette pauvre Jen.
 

S : Bonjour AJ, bonjour Gordon.
G : bonjour, asseyez-vous !
S : Alors que se passe t-il messieurs ?
G : Alors voilà !
AJ : Nous voudrions obtenir une dérogation pour que deux personnes travaillant sous la même chaîne de commandement puissent toujours travailler sous cette même chaîne tout en vivant ensemble.
S : Je vous demande pardon ?! C’est ça l’importance vitale ?!
G : Oui c’est-à-dire qu’il y a un enfant dans l’histoire !
S : Hum, et quel âge à cet enfant ?
AJ : Il n’est pas encore né !
S : Non mais vous plaisantez, vous me dites que deux personnes sont coupables de fraternisation et vous voulez que je n’y tienne pas rigueur.
G : En fait ce n’est pas aussi simple.
AJ : Nous allons vous raconter toute l’histoire ! Alors tout commence il y a neuf ans dans une roseraie….
 

Cresswell et le secrétaire d’état s’installent confortablement dans leurs sièges et écoute AJ raconter l’histoire de ses deux protégés. Mine de rien ce n’est que deux heures plus tard qu’on en arrive là.
 

AJ : Et voilà vous savez toute l’histoire ! Moi je dis que ces deux là on déjà perdu assez de temps à respecter le règlement et, étant donné la situation, qu’on doit faire cette exception.
G : Tout à fait ce sont mes meilleurs avocats et je pense qu’ils méritent tout les deux leur part de bonheur.
S : J’avoue que votre histoire m’a secouée, c’est d’accord, faites venir le colonel Mackenzie.
G : Euh oui bien sûr ! Quartier-maître, allez me chercher le Colonel Mackenzie tout de suite
J : A vos ordres, général !
 

Jen comprend de moins en moins ce qui se passe mais obéit aux ordres et va chercher Mac.
 

J : Colonel !
M : Oui Jen qu’y a-t-il ?
J : Le général vous demande dans son bureau.
M : Merci Jen ! J’arrive !
 

Mac finit de taper une phrase sur son ordinateur, se lève et se dirige vers le bureau de son commandant. Elle frappe.
 

G : Entrez ! Ah colonel on vous attendait !
M : Bonjour monsieur le secrétaire.
S : Bonjour Colonel, asseyez-vous !
G : Tenez colonel, ceci est pour vous !
M : Qu’est que c’est ?
AJ : Lisez vous verrez bien !
 

Mac prend le document qu’on lui tend et commence à le lire, les larmes commencent à lui monter quand elle comprend ce que ce document signifie. AJ voyant sa protégée au bord des larmes reprend la parole.
 

AJ : Eh marines, je vous ai connue plus solide !
M : Oups, désolé monsieur !
G : Ce n’est rien, ça doit être les hormones qui travaillent
S : C’est certain, on dit que les émotions sont multipliées par quatre chez les femmes enceintes.
M : merci, je ne sais pas quoi dire, merci du fond du cœur.
S : Tout ce que je demande c’est une invitation au mariage !
M : Au mariage, quel mariage ?!
S : Ben le votre !
M : C’est que ce n’est pas encore à l’ordre du jour.
S : Oui je comprends bien, mais le jour ou il y aura mariage j’avoue que ça me ferais plaisir de voir que pour une fois j’ai fais quelque chose de bien, car je sais que ce n’est pas tout le temps le cas.
M : Oh, dans ce cas, sans problème monsieur.
G : Très bien colonel, vous pouvez disposer ! Et nous messieurs si nous allions manger ?
AJ : Très bonne idée.
 

 Ainsi, tout le monde sortit du bureau dans la bonne humeur après que Mac leur ait dit de ne rien dire jusqu’au retour du capitaine Rabb.
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 12 Jan 2008 - 14:08    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

Super bien
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
sanrever
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 3 885
Date de naissance: 28/02/1981
Localisation: sur le toit du monde
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2008 - 23:07    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

17ème partie

Le même jour
21h30
Appartement de Sarah Mackenzie


Mac était plongée dans ses pensées et ça durait depuis qu’elle était sortie du bureau de son Co. Elle ne pouvait pas y croire, aucune réprimande, aucune sanction, une dérogation et des félicitations, en plus du secrétaire d’État à la Marine. Comment était-ce possible, avait-elle changée de planète pendant son sommeil ? Harm et elle allaient pouvoir s’aimer librement, fonder une famille. Il fût un temps ou elle croyait cela impossible et depuis ce week-end à la montagne, plus rien n’était impossible. Mac continuait de se promener dans son esprit, le sourire aux lèvres.

Chloé et Mattie, qui dormaient là ce soir, avaient cessé de regarder la télé pour observer Mac. Jamais elles ne l’avaient vue si détendue, si souriante, et si à côté de ses pompes. Elles étaient à la fois heureuses que Mac trouve le bonheur, mais ça n’avait pas l’air d’être une passade et ça, ça faisait quelque peu capoter leurs projets. Et Harm qui ne revenait pas, si ça continuait à ce rythme ça serait bel et bien fichu cette fois. Elles n’échangeaient pas un mot mais restaient là à observer silencieusement Mac.

Chloé ne comprenait pas sa grande sœur qui depuis quelques temps était devenue si secrète, avant elles partageaient tout. Mais depuis que ce mystérieux homme était entré dans la vie de Mac, plus de confidences, plus rien. Et pourtant elle sentait que Mac voulait lui parler de quelque chose, mais ça ne venait pas, peut-être qu’avec l’aide de Mattie elle arriverait à en savoir plus. Peut-être que Mac se confierait enfin.

Mattie réfléchissait également, mais pas tout à fait à la même chose. C’était vraiment trop bête, il avait fallut que Harm s’en aille au moment ou Mac avait rencontré quelqu’un et pourquoi elle ne nous le présentait pas, c’était vraiment étrange, Mac n’agissait pas comme ça d’habitude. Elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’il pouvait encore y avoir un espoir, c’est Mac qu’elle voulait comme mère, et pas une de ces blondes que son satané tuteur avait pour habitude de fréquenter. Pourquoi ne lui avait-il pas dit ses sentiments ? Mais en y pensant, si elle lui disait à Mac ce que Harm ressentait vraiment à son égard, peut-être qu’elle arrêterait de fréquenter cet homme.

Toutes les trois furent interrompues dans leurs pensées par la sonnerie du téléphone. Mac se leva et alla décrocher.

M : Allo!
H : Bonsoir mon amour !
M : Bonsoir mon cœur !
H : Comment vas-tu, je viens aux nouvelles !
Là, Harm entendit quelques sanglots à l’autre bout du téléphone. Soudain il appréhenda ce qu’allait lui dire Mac.
Mac, tout en ayant décroché, s’était dirigée dans sa chambre pour s’isoler.

H : Sarah, que se passe t-il ?
Toujours aucune réponse et des sanglots dans le téléphone.
H : Sarah non d’un chien ! Dis-moi ce qui se passe, on va en cours martiale c’est ça ? Pire, on est virés ?!
M : Quoi ?! Qu’est-ce que tu dis ?!
H : Sarah, pourquoi tu pleures ?
M : Oh, désolé, c’est le trop plein d’émotions qui sort. Je suis complètement ailleurs depuis le début de l’après-midi !
H : Sarah qu’a dit Cresswell ?
M : Harm, on l’a notre dérogation.
H : Quoi, c’est vrai ?! Ce n’est pas possible ! Tu as vu un papier ou quelque chose, tu es sûre ?
M : Certaine, c’est moi qui aie le document, le secrétaire d’État me l’a remis en main propre.
H : Non ?! C’est vrai ?
M : Oui, il a juste demandé en contrepartie…
H : Ah je savais c’était trop beau pour qu’il n’y ait pas un mais.
M : Harm il a seulement demandé à être invité au mariage.
H : Au mariage, quel mariage ?
M : C’est-ce que je lui ai dit aussi !
H : Et ?
M : Il a dit qu’il aurait bien lieu un jour ou l’autre !
H : Il a dit ça ? Sarah arrête de te moquer de moi ! Le grincheux de service n’a pas pu signer ce papier et encore moins sortir un truc pareil !
M : Si, je t’assure, je ne sais pas ce que AJ et le Général lui ont dit, mais ça a duré deux heures.
H : Ah bon ?! Et au fait comment à réagit l’amiral ?
M : Alors il a dit et je cite, “ il n’en rate pas une ce satané pilote ”
H : Il a dit ça ?! Oh ça va chauffer pour mon matricule.
M : Oh il risque de crier un bon coup juste pour la forme. En tout cas on doit une fière chandelle à AJ. Et je voudrais qu’il soit le grand-père de notre enfant car il est comme un père pour nous et ni l’un ni l’autre n’en avons et je veux que cet enfant ait des grands-parents !
H : C’est une bonne idée ça ! Tu as pensé aux parrain et marraine tant que tu y es ?
M : Euh, oui mon amour !

La conversation continua comme ça pendant encore une heure. Pendant ce temps là les filles étaient restées dans le salon et ça causait dur.

C : Ce n’est pas vrai ça ! En plus elle s’enferme pour répondre à son amoureux !
Ma : Et pourquoi elle pleurait, tu crois que c’est bon signe ?
C : Alors là aucune idée, j’avoue que j’ai beaucoup de mal à la cerner depuis quelques temps.
Ma : Ah bon ?! Tu crois que c’est du à quoi ?
C : A son mec, y’a pas à chercher.
Ma : Moi qui voulais vivre avec elle et Harm !
C : Je te comprends !
Ma : Et Harm, il va être anéanti quand il va savoir !
C : Tu crois ?!
Ma : Bien sûr, il l’aime comme un fou.
C : Tu n’exagères pas un peu tout de même ?
Ma : Pas du tout, il m’a dit qu’il l’aimait.
C : Attends il te l’a dit de vive voix ?! Je n’avais pas compris ça ! Moi je pensais que tu l’avais vu dans son comportement.
Ma : Ben oui aussi, mais il me l’a avoué !
C : Bon ben alors il faut qu’on rencontre monsieur téléphone et qu’on casse la baraque, qu’on lui fasse comprendre que Mac, c’est nous en prime !
Ma : C’est un peu vache ça, si Mac est heureuse c’est important. On ne peut pas tout gâcher pour notre confort personnel. Par contre on peut convaincre Harm de faire sa déclaration. C’est moins vache.
C : Ouais tu as raison car sinon ça va nous retomber dessus.

Elles changèrent de sujet car Mac revenait dans la pièce, toujours avec un grand sourire aux lèvres.
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2008 - 23:14    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

Ca faisait longtemps qu'on n'avait rien lu de toi, dis donc, mais c'est toujours aussi bien
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
sanrever
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 3 885
Date de naissance: 28/02/1981
Localisation: sur le toit du monde
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 14 Avr 2008 - 00:50    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

'avais un peu beaucoup oublié de poster
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
sanrever
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 3 885
Date de naissance: 28/02/1981
Localisation: sur le toit du monde
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 14 Avr 2008 - 20:31    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

18ème partie

M : Alors les filles qu’est-ce que vous faites ?
Ma : Euh rien, on discute c’est tout !
C : En fait non ce n’est pas tout !
M : Chloé ?! Il y a quelque chose qui ne va pas ?
C : Tout à fait, j’en ai assez ! Depuis une semaine, tu n’agis pas normalement et ça commence à me taper sur le système ! En fait c’est même depuis plus longtemps, mais là c’est encore pire !
M : Que veux-tu dire ?
C : Je suis inquiète quand tu rentres tard sans prévenir, de plus tu es toujours malade et tu n’as pas l’air de faire grand chose pour guérir ! Tu es tout le temps souriante sans raison apparente. Bref que se passe t-il ?
Ma : Chloé tu abuses un peu non ?!
M : Non laisse Mattie, elle n’a pas tord !
C : Ah ! Alors vas-tu me dire ce qui se passe ?
M : Pourquoi pas ?! De toute façon vous finirez par le savoir car vous êtes tout le temps ici toutes les deux !
Ma : Ça te dérange que je vienne si souvent ?
M : Non Mattie, ne t’inquiète pas !
C : Bon viens t’asseoir et raconte nous !
M : D’abord il va falloir me promette de ne pas ébruiter ce que je vais vous dire pour le moment.
Ma/C : Promis !
M : Très bien, alors comme vous le savez j’ai quelqu’un dans ma vie.
C : Qui ne se montre pas beaucoup !
M : Chloé, je t’ai déjà dit qu’il n’était pas sur Washington. Alors je disais, on a décidé de vivre ensemble et d’acheter une maison.
C : Quoi ?! Tu ne vas pas faire ça ?
M : Et pourquoi ça ?
C : Vous pouvez très bien vivre ici pour commencer, c’est très bien ! Et si ça ne fonctionne pas c’est moins compliqué !
M : Écoute Chloé, c’est vraiment sérieux, et bien que ce que tu dis n’est pas faux, c’est trop petit ici !
Ma : Ben moi je ne trouve pas ! Chez Harm on peut dire que c’est petit mais pas chez toi !
M : Il n’y a pas assez de chambres !
C : Ben pourquoi ça ? J’ai ma chambre, tu as la tienne ou est le problème ?
M : Il manque une chambre pour le bébé !
Ma/C : Le bébé ?!
C : T’es enceinte ?
M : Oui, de sept semaines.
C : Et tu m’as rien dit avant ?!
M : Je ne le sais que depuis quelques jours seulement !
C : Mais attend une seconde, c’est toi qui me dis de faire attention et patati patata et tu tombes enceinte d’un mec que tu connais à peine ! Et si je ne me trompe pas la première fois en plus ! Et ben vous n’avez pas perdu de temps
Ma : C’est vrai ça ! Les préservatifs ça existe, ainsi que la pilule ! C’est un peu inconscient et ça ne te ressemble pas !
M : Vous avez finies ?! Et je vous signale que ce n’est pas un inconnu, c’est quelqu’un que je connais depuis un moment déjà ! Et le fait d’avoir passé un week-end ensemble, on a appris à mieux se connaître et on s’est découvert nos sentiments réciproques. C’est tout ! Et en plus le fait que je sois enceinte tient plutôt du miracle !
C : Pourquoi du miracle ?
Ma : Tu n’aurais pas du tomber enceinte ?
M : Non ! Il y a quelques temps j’ai découvert que j’avais une endométriose et que j’étais stérile à 96%.
C : Pourquoi tu ne m’as rien dit ?
M : Ce n’était pas facile d’en parler.
Ma : Ça n’a pas du être facile ! Je suis heureuse pour toi !
C : Oui c’est Mattie qui a raison, on a été égoïstes ! Je suis contente que tu sois enfin heureuse !
M : Merci les filles ! Ça vous dit de voir la première photo du bébé !
C/Ma : Oh oui !
M : Attendez, je vais la chercher !
C : Bon ben je crois que cette fois c’est foutu !
Ma : Oui ! Et heureusement qu’on n’a pas dit à Harm de se lancer !
C : Oui, j’y pensais même plus ! Le pauvre quand il va savoir !
Ma : Attention, elle revient !
M : Voilà les filles, la toute première photo du bébé !
Ma : Ouah ! Je n’en avais jamais vu, il est minuscule !
C : C’est clair ! Donc il est là dans ton ventre ! C’est dingue ça !
Ma : Tu penses déménager quand ?
M : En fait je ne sais pas ! Je vais avoir besoin de votre aide pour trouver la maison idéale !
C : Mais tu ne devrais pas chercher avec le papa plutôt ?!
M : Non ! C’est la mission qu’il m’a confié, il me fait entièrement confiance, je lui enverrais juste des photos avant de signer et il dira oui ou non ! Alors ça vous dit de visiter des maisons ce week-end ?
C : Pas de problème !
Ma : Toujours partante ! Mais je veux aussi faire les magasins !
M : Tu veux encore dépenser les sous de ton tuteur toi !
Ma : Non, pas ce genre de magasin !
C : Les magasins de bébé !
M : Ça c’est une bonne idée !
Ma : Je sens qu’on va bien s’amuser ce week-end ! Jen peut venir avec nous ?
M : Euh ! Je ne sais pas, c’est que, au Jag, personne ne sais hormis le général !
Ma : Oui, je comprends ! Et puis comme ça pour une fois je suis au courant avant elle !
C : Oui, on est les seules dans la confidence !
M : Ce n’est pas tout à fait exact !
C : Ah bon ?!
M : Non il y a aussi AJ qui le sait
Ma : L’amiral ?
M : Oui, je le considère un peu comme mon père ! Alors je lui en ai parlé !
C : Oui, je comprends, et le général c’est normal aussi, à cause du travail !
M : Tout à fait ! Bon ce n’est pas que je n’aime pas discuter avec vous les filles mais je suis épuisée, je vais aller me coucher ! Ne vous couchez pas trop tard !
Ma : Non t’inquiète, bonne nuit Mac !
C : Oui, bonne nuit !
M : Bonne nuit les filles à demain !
Ma : Ben ça alors ! Toi qui te plaignais qu’elle ne te racontait plus rien !
C : Oui là on a été servies !
Ma : Je n’arrive pas à y croire ! J’ai toujours pensé qu’elle se marierait avec Harm !
C : Oui, moi aussi ! Mais elle a l’air vraiment heureuse ! Je ne l’avais jamais vue comme ça ! Je suis contente, car elle a enfin réussi à passer à autre chose !
Ma : Oui c’est vrai qu’elle est chouette et que Harm ne l’a pas rendue forcément heureuse jusqu’à aujourd’hui !
C : Non, parce qu’il n’a jamais dit ce qu’il ressentait et les gars sont pénibles avec ça !
Ma : Oui c’est vrai que c’est typique des mecs !
C : Ouais moi avec les mecs c’est tout juste si ce n’est pas moi qui doit faire le premier pas !
Ma : Ah ben ça tout à fait d’accord !
C : Une fois je suis sortie avec un mec, qui n’osait même pas m’embrasser en public, c’était vraiment frustrant !
Ma : J’imagine !

Les filles continuèrent leur conversation sur les mecs jusque tard dans la nuit et finirent par s’endormir sur le canapé.

__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 14 Avr 2008 - 21:07    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

Toujours très bien Okay
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
sanrever
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 3 885
Date de naissance: 28/02/1981
Localisation: sur le toit du monde
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
鷄 Coq

MessagePosté le: Jeu 17 Avr 2008 - 10:01    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

19ème partie
Lundi 5 septembre 2005
00H00
Hôtel Holiday Inn
Washington DC

Voilà maintenant dix minutes qu’elle était couchée ! Mais rien à faire elle n’arrivait pas à dormir ! Une foule de sentiments l’envahissait ! A la fois de l’appréhension, de la peur, de la nervosité, du stress, de l’angoisse, de la joie… Julia était perdue, avait-elle pris la bonne décision ? Avait-elle le droit d’entrer dans la vie de sa mère et tout bouleverser ? Sa mère la croyait morte, comment vivait-elle ? L’avait-elle oubliée ? Avait-elle beaucoup changé par rapport à cette photo ?




Julia n’arriverait pas à dormir elle le savait. Alors toute sa vie défilait dans sa tête. Le tout premier souvenir qui lui revenait c’était le jour de son quatrième anniversaire, son père lui avait fait un gâteau en forme de maison, et il l’avait emmenée dans un zoo, c’était la première fois qu’elle voyait autant d’animaux et que des découvertes. Elle était restée estomaquée devant les girafes qui étaient si grandes ! Elle avait la tête levée au ciel et l’observait droit dans les yeux. Ensuite ce sont les éléphants avec leur trompe et leurs grandes oreilles, elle se rappelait encore les questions qu’elle posait à son père. (Papa, pourquoi le nez de l’éléphant est si long ? Il a menti alors comme Pinocchio son nez s’est allongé ?…) Et beaucoup d’autres questions tout au long de la visite, elle voulait tout connaître. Malheureusement c’était l’un des rares souvenirs joyeux qu’elle gardait en mémoire. Son père était très tendre avec elle mais ramenait souvent des femmes à la maison qui n’étaient pas gentilles avec elle, alors son père l’envoyait s’enfermer dans sa chambre. Le jour de ses six ans elle s’attendait à retourner au zoo comme ils l’avaient fait deux années de suite, et c’est avec une joie immense qu’elle était montée dans la voiture. Mais son père l’avait emmenée au pensionnat de jeunes filles pour qu’elle puisse commencer son éducation. Par la suite elle ne voyait son père que durant les vacances scolaires, elle obtenait de très bonnes notes et restait la première de sa classe, malgré cela son père ne lui portait que très peu d’attention. Aujourd’hui qu’elle savait sa mère vivante, elle ne comprenait pas pourquoi son père l’avait mise en pension plutôt que rendue à sa mère. Depuis toute petite elle avait voulu avoir une maman, être comme toutes les petites filles de son âge. A l’école les autres se sont moquées d’elle quand elle leur a demandé ce qu’était une maman, son père ne lui en avait jamais parlé. Comment aurait-elle pu savoir qu’on doit avoir un papa et une maman ? Julia pleurait en se rappelant tous ces souvenirs. Elle ne savait pas trop ce qu’elle attendait de cette rencontre, mais elle espérait obtenir ne serait-ce qu’une infime part d’amour, cet amour qui lui avait tant manqué durant sa vie au pensionnat. Lorsqu’elle a eu onze ans, l’âge des changements, elle a subi un changement supplémentaire dans sa vie par rapport aux autres jeunes filles de son âge. Toute seule elle a du faire face à la mort de son père. Pourquoi le notaire n’a pas cherché sa mère ? Tout ça parce que son père n’avait laissé qu’un bref testament ou il disait : je lègue tout ce que j’ai à ma fille Julia. Et puis c’est tout, le notaire n’ayant pas ouvert le reste n’avait pas su. Que d’années perdues ! Les larmes emplissaient de plus en plus son doux visage, et pourtant il fallait qu’elle dorme et qu’elle soit en forme pour rencontrer sa mère.
Ce n’est que vers cinq heures du matin, épuisée, Julia s’endormit. Son sommeil ne fût pas des plus réparateur, mais plutôt emplis de cauchemars.
Elle se réveilla avec les premiers rayons du soleil et commença à se préparer pour la plus importante rencontre de sa vie.


20ème partie
Samedi 6 août 2005
Centre commercial


C : Allez, on va dans ce magasin !
Ma : Oh oui, regarde il y a plein de petits vêtements rigolos !
M : Eh les filles c’est un bébé, pas un clown que je vais avoir !
C : Ben quoi et Halloween alors, les bébés aussi on le droit de le faire !
Ma : Oui et je suis sûre qu’il aura du succès !
M : Et qui vous dit que ce sera un garçon ?!
C : C’est une fille ?
M : Je ne sais pas ! C’est encore trop tôt ! Bon si on allait là plutôt !
Ma : Mais c’est une agence !
M : Ben oui, je vous rappelle que c’est une maison que je cherche !
C : Toi tu y vas pendant que nous on va faire un tour dans ce magasin !
M : Bon ok ! Mais vous viendrez visiter avec moi ?
Ma : Oui bien sûr !

Les filles se séparent donc et Mac entre dans l’agence.

V : Bonjour madame, je peux vous renseigner ?
M : Oui, je cherche à acheter une maison !
V : Vous rechercher quoi ?
M : Alors une maison dans un quartier calme proche de mon lieu de travail avec un jardin et cinq chambres.
V : C’est déjà une bonne description !
M : Oui et une cheminée dans le salon si possible et deux salles de bain.
V : Ok, je vais regarder ce que j’ai à vous proposer.
M : D’accord !
V : Alors, j’ai quatre maisons qui pourrait correspondre et même deux autres mais sans cheminée ! Ce qui fait six maisons. Quand voulez vous les visiter ?
M : Dès que possible !
V : Alors je suis libre si vous voulez on y va maintenant !
M : D’accord il faut juste que je récupère les deux demoiselles qui m’accompagnent et on peut y aller !
V : Très bien on se retrouve sur le parking d’ici un quart d’heure ?
M : Oui très bien ! Vous avez quoi comme voiture ?
V : Un VSU crème !
M : Ok

Mac rejoint les filles dans le magasin, elles sont à la caisse et ont craqué pour une grenouillère avec deux petits nounours qui se font des bisous.

Ma : Tiens, voilà un cadeau pour le bébé !
M : Merci les filles, c’est très mignon ! Désolée de casser votre shopping mais on a six maisons à visiter !
C : Ok, c’est parti alors !

Les filles retournent donc en direction de la voiture et suivent la voiture de l’agence. Au bout de quinze minutes de trajet elles entrent dans un quartier résidentiel de Washington DC. Elle s’arrête devant une maison qui paraît être vide depuis un certain moment déjà !

C : Je crois que ça ne fais plus que cinq à visiter !
Ma : C’est clair, vu l’état extérieur, je n’ose même pas voir l’intérieur !
M : Les filles, ça ne veut rien dire ! Mais c’est vrai que ce n’est pas le coup de foudre.
V : Alors, voici une maison comportant un grand salon, une cuisine rustique, avec cheminée, quatre chambres, une salle de bain…
M : Ça n’ira pas ! Je pense qu’on peut aller vers la suivante !
V : Mais on n’est même pas entré !
M : Oui mais je vous ai dit cinq chambres et deux salles de bain !
V : Bon comme vous voulez !

Elles reprennent donc la route en direction de la seconde maison à visiter.

C : La tête qu’elle a fait quand tu l’as interrompue !
Ma : C’est clair, elle ne savait plus quoi dire !
C : Tu recherches une maison avec cinq chambres !
M : Tout à fait !
Ma : Ça fait grand pour trois !
C : Eh, quatre avec moi ! Tu ne comptes pas m’envoyer en pension !
M : Bien sûr que non !
Ma : Je crois que voilà la deuxième maison ! Au moins le jardin est entretenu !
C : Oui et la maison est jolie de l’extérieur ! Je crois que celle-ci on peut y pénétrer.
V : Alors cette maison a bien cinq chambres et deux salles de bain ! Si vous voulez bien me suivre. Alors voici le rez-de-chaussée, avec un salon qui donne sur une cuisine américaine ! Puis une chambre et une salle de bain ! Ensuite à l’étage nous avons les quatre autres chambres et la deuxième salle de bain.
M : Bof l’agencement de la maison ne me plait pas trop !
Ma : Qu’est-ce que tu n’aimes pas ?
M : Le fait que la cuisine et le salon soit en fait une seule pièce. Et il n’y a pas de cheminée !
C : Moi je n’aime pas du tout !
Ma : Bon ben on passe à la suivante !
V : Euh, très bien ! Alors on y va !

Ainsi l’après midi se poursuit. Deux maisons plus tard, les filles n’ont toujours pas trouvé leur bonheur et commencent à désespérer.

C : Eh ben ce n’est pas facile de choisir une maison !
Ma : Oui et dire que je vais devoir me retaper cette épreuve avec Harm !
M : Je dois dire que moi aussi je suis fatiguée ! Plus que deux, en espérant que la prochaine soit la bonne.

Tout en prononçant ces mots elle s’arrête devant une maison avec une belle allée qui mène jusqu’à la porte d’entrée, entourée de chaque côté par une belle pelouse bien verte. La maison en elle-même est composée de petites briques rouges qui lui donnent son style. Mac se sent déjà conquise par la façade de cette maison.

C : Ouah ! Elle est chouette celle là !
Ma : Ouais, si on allait la visiter au lieu de rester planter là !
M : Oui allons-y !
V : Alors cette maison a donc les cinq chambres que vous recherchez, également deux salles de bain, une très belle cheminée dans le séjour ! Une très belle cuisine qui vient d’être entièrement refaite. Et un petit plus que je vous garde poux la fin !
M : Déjà ce que vous venez de dire m’a l’air très intéressant et j’ai hâte de voir tout ça !
V : Alors nous sommes ici dans la pièce principale de la maison, le séjour. Séjour très lumineux avec une très belle cheminée ! Et il est également très spacieux. Voici la cuisine, dont tout le confort moderne avec ce comptoir qui peut servir de table de préparation mais également de coin repas !
C : J’aime beaucoup !
V : Alors ensuite nous avons une buanderie qui communique donc avec la cuisine et le jardin. Dans l’autre partie du rez-de-chaussée, nous avons donc deux chambres et une salle de bain.
Ma : Ouah, elle est super la baignoire !
V : Alors à l’étage, nous avons donc les trois autres chambres et la deuxième salle de bain ; Avec douche celle-ci !
C : La vache !
M : Qu’est-ce qu’il y a ?
C : Je crois que je sais ce qu’est la surprise, et moi je sais déjà que je veux cette maison !
Ma : Alors là tout à fait d’accord avec toi !
C : Mac, viens voir ! Il y a un magnifique jardin derrière avec une magnifique terrasse.
Ma : Et surtout une très belle piscine !
M : C’est vrai qu’il est magnifique ce jardin ! Et la piscine ça peut être très sympa en effet.
V : Si on allait la voir de plus près ! Ah et au dessus vous avez un grenier aménagé.
M : D’accord ! Je crois que ce ne sera pas la peine de visiter la dernière maison ! Par contre est-ce qu’il serait possible de la réserver jusqu’à demain matin que je puisse en parler avec mon conjoint avant !
V : Oui bien entendu ! Si ce n’est pas plus de vingt-quatre heures il n’y a pas de souci !
M : Oh mais je vous donnerais la réponse à la première heure demain ! Par contre vous permettez que je prenne la façade en photo pour lui montrer !
V : Bien entendu ! Par contre l’intérieur je n’ai pas le droit !
M : Oui, je comprends !

La visite se poursuit donc par le jardin avec deux jeunes filles surexcitées par cette maison et surtout par la piscine qui s’y trouve !

M : Allez les filles on y va ! Et pour vous remercier de m’avoir accompagnée je vous paye une glace !
C : Yes !
Ma : Ça c’est top, j’espère que la maison va plaire à ton copain !
M : Je crois que oui ! Je le saurais toute à l’heure !
C : Tu le vois toute à l’heure ?
M : Non ! Je dois discuter avec lui sur Internet !

Et c’est donc dans la joie et la bonne humeur que les filles se dirigent vers le centre commercial pour y manger une bonne glace bien méritée. Et pour continuer à faire les magasins !

__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 17 Avr 2008 - 10:10    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

J'aime beaucoup, surtout le coup de la photo
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
sanrever
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 3 885
Date de naissance: 28/02/1981
Localisation: sur le toit du monde
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 4 Mai 2008 - 08:12    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

21ème partie

Le soir même
Appartement de Sarah Mackenzie

Chloé était partie dormir chez Mattie et Mac se retrouvait seule ! Cela faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivée ! Ce soir elle n’avait qu’une hâte, c’était de discuter avec Harm sur Internet ! C’est vrai qu’au téléphone elle entendait sa voix mais c’était un moment bien trop court et Harm ne se trouvant pas à l’abri des oreilles indiscrètes, ce n’était pas bien pratique. Elle se connecta donc sur Internet ! Pour le moment Harm n’était pas là ! Elle en profita donc pour se faire à manger et prendre une bonne douche !
Quand elle eut fini et qu’elle revint devant l’écran de son ordinateur, un immense sourire vint illuminer son visage ! Harm était là !

H : Bonsoir mon amour ! Tu ne peux pas savoir à quel point tu me manques et à quel point je t’aime !

Voilà les quelques mots qui avaient fait apparaître ce magnifique sourire sur le visage de Sarah Mackenzie.

M : Bonsoir mon ange ! Je t’aime aussi !
H : Ah te voilà ! Tu faisais quoi ?
M : Je prenais ma douche !
H : Toute seule j’espère ?
M : Non !
H : Comment ça non ?
M : Ben avec notre progéniture !
H : Nom d’un chien tu m’as fait peur ! Comment te tu portes ?
M : Très bien mais je suis épuisée, j’ai eu une très longue journée avec les filles !
H : Ah oui ?! Vous avez fait quoi ?
M : On a visité des maisons et fait les magasins !
H : Ah ok alors je compatis ! Vous avez trouvé une maison ?
M : Oui je crois ! J’ai pris une photo de la façade tu veux la voir ? Après je te décris la maison !
H : C’est vrai ! Tu as pensé à moi ?! C’est vraiment gentil !
M : Malheureusement je n’ai pas eu le droit de prendre l’intérieur !
H : Ce n’est pas grave comme ça j’aurais la surprise et je vous fais confiance toutes les trois ! Montre-moi ça mon amour !
M : Ok, voilà !



M : Alors verdict ?
H : Ouah, j’adore ce que je vois ! Elle est vraiment très belle de devant ! Raconte-moi comment elle est !
M : Alors il y a cinq chambres ! Deux au rez-de-chaussée et trois à l’étage ! Deux salles de bain, une avec douche, l’autre avec baignoire !
H : Cinq chambres ? Ça fait beaucoup non ?
M : Pas vraiment en fait ! La notre, celle du bébé, celle de Chloé, plus celle de Mattie. Ça fait déjà quatre ! Alors une chambre d’amis ça sert toujours !
H : Ouah je viens de me rendre compte que je vais passer de l’état de célibataire à famille nombreuse !
M : Eh oui ! Ça t’ennuie ?
H : Pas le moins du monde car j’aurais toutes les personnes que j’aime à mes côté ! Les filles ne se doutent de rien ?
M : Non et là je dois dire que je suis étonnée, en plus elle ne me pose pas de questions, me dorlote, bref c’est super. Je crois qu’elles vont être heureuses quand elles vont le savoir ! Mais elles vont nous en vouloir ! En même temps on n’a pas trop eu le choix ! Si on veut leur dire ensemble !
H : Oui c’est vrai, donc elles jouent les protectrices avec toi !
M : Oui, elles sont adorables, elles m’ont offert un pyjama pour le bébé aujourd’hui !
H : Ah oui ?! Tu ne peux pas savoir comme ça me rassure qu’on s’occupe de toi ! Je voudrais tant être là ! Normalement dans quinze jours je suis rentré !
M : Encore quinze jours !
H : Oui mon amour ! Bon raconte moi la suite de la visite !
M : Alors il y a un grand salon bien éclairé avec une très belle cheminée, une cuisine toute neuve avec un comptoir américain et enfin un très beau jardin à l’arrière avec une très belle piscine !
H : C’est vrai ?! Sarah, on a les moyens ?
M : Oui ne t’inquiète pas j’avais donné une fourchette de prix avant de commencer les visites ! De toute façon c’est la seule ou on a flashées toutes les trois ! Et un petit secret que je n’ai pas dit aux filles, j’ai senti le bébé bouger pour la première fois dans cette maison et je pense que c’est un signe !
H : Il a bougé ?! Oh mon dieu ce que j’aimerai être près de toi !
M : Tu me manques, heureusement que les filles sont là !
H : Oui, heureusement ! Sarah je vais te laisser aller te coucher car tu dois être épuisée, et il est tard ! Fais de beaux rêves mon amour !
M : Je t’aime, dors bien et reviens vite ! Bonne nuit
H ! Bonne nuit, à demain ! Je t’embrasse.
M : Bisous mon ange !

Mac éteignit donc l’ordinateur et partie se coucher l’esprit tranquille. Elle avait à présent un homme qu’elle aimait plus que tout, une maison et très bientôt un bébé ! Sans compter deux jeunes filles plus qu’attentionnées !

22ème partie

Une semaine plus tard
Appartement de Sarah Mackenzie
10H00


M : Et voilà ! Le dernier carton ! J’ai cru qu’on n’y arriverait jamais ! En tout cas merci mille fois les filles !
C : Comme tu dis, enfin ! C’est fou le nombre de choses que j’ai amassé en quelques mois !
Ma : Oui c’est clair vous en avez des affaires ! Et le nombre de livres que tu as Mac c’est impressionnant ! Certains ont plutôt l’air sympa ! Il y aura moyen de t’en emprunter ?
M : Oui bien sûr, une fois que je serais installée ! Bon le camion arrive vers quatorze heures ! Ça nous laisse le temps de nettoyer un peu l’appart et d’aller déjeuner !
Ma : Ou va-t-on déjeuner ?
M : Je vous invite au resto pour vous remercier de m’avoir aidée toute la semaine !
C : Chouette, j’irais bien manger italien !
Ma : Ah ouais, moi aussi !
M : Ok pour l’italien, mais avant au travail !

Les filles se remirent donc à astiquer l’appartement ! Deux heures plus tard elles partirent déjeuner, pleines de joie malgré la fatigue.

Maison de Sarah Mackenzie et Harmon Rabb
20H00

X : Et voilà madame, c’est fini, bon courage pour défaire les cartons !
M : Merci, au revoir et bonne soirée !
C : J’y crois pas ce matin on était encore dans ton appart et maintenant on est dans cette sublime maison et je crois que je vais aller de ce pas piquer une tête dans la piscine !
M : Hum, hum !
C : Quoi ?
M : Chloé, demain il fera jour si on cherchait plutôt de quoi faire à manger dans ces cartons !
Ma : Et si on commandait chinois ou pizza !
C : Oui ça serait top comme ça en attendant la livraison on pique une tête !
M : Alors vous, vous ne perdez pas le nord !
Ma : Dis, Mac, je peux dormir là ce soir ?! Comme ça demain je vous aiderais à tout ranger !
M : Il va falloir que tu dormes avec Chloé ! Heureusement les lits sont montés !
C : Pas de problème !
Ma : Au fait, quand est-ce qu’il emménage ton chéri ?
M : Ben à dire vrai, je ne sais pas ! Il ne sait pas quand il va rentrer !
C : En tout cas j’ai hâte de voir à quoi il ressemble ! J’espère qu’il est gentil et que je ne vais pas vous déranger !
M : Ne t’inquiète pas il est au courant que tu vis avec moi ! Et il a hâte de te voir !
Ma : Que vous avez de la chance ! Depuis le temps que Harm cherche une maison pour nous deux ! Je me demande s’il va en trouver une un jour !
C : Oh t’inquiète si il te l’a promis, il le fera !
M : Oui, ça c’est vrai, il tient toujours ses promesses et je sais de quoi je parle !
Ma : C’est gentil de me rassurer ! J’espère qu’il en trouvera une dans le même coin, comme ça on pourra se voir souvent !
C : Ouais ça serait chouette !

Les filles avaient finalement commandé chinois et passèrent la soirée au bord de la piscine à discuter. Le lendemain elles déballèrent l’essentiel des cartons et Mattie rentra finalement chez elle, retrouver Jen !

Maison de Jen et Mattie
21H00

J : Allô !
X : Allô, Jen, c’est Harm, est-ce que Mattie est là ?!
J : Oui monsieur, je vous la passe !
J : Mattie ? Harm au téléphone !
J : Alors monsieur vous rentrez bientôt ?!
H : Oui Jen, ne vous inquiétez pas !
J : La voilà, je vous la passe !
Ma : Allô ! Harm ! Comment tu vas ?
H : Très bien et toi ?
Ma : Complètement lessivée !
H : Ah bon ! Comment ça se fait ?!
Ma : J’ai passé tout le week-end à aider Mac et Chloé à déménager !
H : Elles ont déménagées ?
Ma : Oui, Mac va vivre avec son fiancé !
H : Quoi ?!
Ma : Aurais-je omis de te le dire ?
H : Je crois en effet !
Ma : Ben oui Mac a rencontré quelqu’un, elle est enceinte et ils vont vivre ensemble !
H : Ah, c’est super ça ! Et il est comment ?
Ma : Alors là c’est l’homme invisible !
H : Que veux-tu dire par là ?
Ma : On ne l’a jamais vu !
H : C’est curieux ça !
Ma : Ouais, mais bon on verra bien ! De toute façon on n’a pas le choix !
H : Bon ben alors je ne sais pas comment tu vas prendre la grande nouvelle que je voulais t’annoncer !
Ma : Tu as enfin trouvé quelqu’un et tu vas te marier ?
H : Euh non ! En fait ça nous concerne tous les deux ! J’ai trouvé une maison !
Ma : C’est vrai ?!
H : Oui alors je vais te charger de faire les cartons !
Ma : C’est une blague ?! Ça fait une semaine que je ne fais que ça !
H : Demande à Chloé et Mac te t’aider !
Ma : Tu n’as pas tord ! Quand on déménage ?
H : Quand je rentre !
Ma : C’est-à-dire ?
H : Le week-end prochain !
Ma : Tu rentres ce week-end ?! Je suis contente tu ne peux pas savoir ! Mais et Jen ?! Ça m’ennuie de la laisser seule du jour au lendemain !
H : Je comprends mais c’est ce qui était prévu ! Au pire elle peut reprendre mon appartement le loyer est moins cher !
Ma : Je vais en parler avec elle !
H : Bon je dois te laisser Mattie, passes une bonne semaine !
Ma : Oui, bisous et à ce week-end !
Ma : Ouah, je n’en reviens pas !
J : Que se passe t-il ?
Ma : Harm a trouvé une maison, il rentre ce week-end et il faut que j’ai fasse tous les cartons pour qu’on puisse déménager ! C’est super non ?
J : Euh, oui, je suis contente pour toi !
Ma : Oh Jen, je suis désolée, toi tu vas te retrouver toute seule !
J : C’est surtout que je ne vais pas pouvoir rester ici !
Ma : Harm à proposé que tu reprennes son appart !
J : En fait je crois que je préfère changer d’immeuble !
Ma : Peut être que tu pourrais prendre l’ancien appart de Mac !
J : Pourquoi pas ?! Je lui poserais la question !

Mattie partie dans son euphorie, elle commença à faire ses premiers cartons ! Enfin elle allait vivre avec son tuteur !

__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 4 Mai 2008 - 12:02    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

Très bien, comme toujours Okay
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
sanrever
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 3 885
Date de naissance: 28/02/1981
Localisation: sur le toit du monde
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 3 Juin 2008 - 23:10    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

23ème partie
 

Une semaine plus tard
Appartement de Jen et Mattie
17H00
 

M : Bon écoutez les filles, je vais devoir y aller !
C : Ben tu ne vas pas nous lâcher ! Harm rentre demain et on n’a pas fini les cartons !
Ma : Ben ouais, il faut qu’on finisse !
M : Oui je sais bien mais j’ai quelque chose de prévu ce soir !
J : Ne vous inquiétez pas je vais les aider et Chloé peut rester là cette nuit comme ça elle n’aura pas à prendre un taxi !
C : C’est vrai, je peux rester ! Mac tu es d’accord ?
M : Mais oui, et je suis sûre que vous allez passer une bonne soirée !
Ma : Eh, au fait qu’est-ce que tu as de prévu ?
M : Qui ? Moi ? Euh, quelque chose !
C : Non ! Ce n’est pas vrai ! Il est rentré ?
Ma : Dis Mac tu as intérêt de nous le présenter demain !
C : En fait ça t’arrange que je dorme ici ce soir ! Comme ça tu vas pouvoir passer une soirée en amoureux !
J : Dites, vous auriez pu nous le dire plus tôt on vous aurait laissé le midi pour vous faire belle !
Ma : Oui !
M : Bon ça suffit maintenant !
C : Ben deviens pas toute rouge ! Promis je ne rentrerais pas ! J’attendrais que tu viennes me chercher demain !
M : Promis ?
C : Oui promis ! Ça fait longtemps que tu ne l’as pas vu c’est normal que tu veuilles être un peu seule avec lui !
M : Merci ! Et je suis sûre que tu vas l’adorer !
Ma : Et comme ça, ça nous fera deux bras supplémentaires pour nous aider à déménager demain !
M : Oui, pourquoi pas ! S’il n’a rien de prévu !
C : Ok !
M : Bon ben j’y vais ! Passez une bonne soirée !
 

Mac sortie de l’appartement et entendit tout un tas de hurlements derrière la porte ! Les filles étaient excitées à l’idée de rencontrer l’homme qui partageait sa vie.
Mac, quand à elle, se sentait soulagée car, après deux mois de mensonge, cela allait enfin cesser ! Elle allait être en paix avec elle-même, car elle détestait mentir aux filles. Et en plus elle allait retrouver l’amour de sa vie ! Elle monta donc dans sa voiture et prit la route de la base. Harm devait arriver dans une heure.
 

 

Base
18H00
 

Mac faisait les cent pas depuis déjà dix huit minutes, elle était angoissée, elle ne s’était pas sentie comme ça depuis…, en fait elle n’avait jamais été comme ça pour aucun homme. Tellement plongée dans ses pensées, elle ne le vit pas arriver. Tout à coup elle sentit deux mains sur ses yeux.
 

X : Bonjour belle inconnue, vous vous êtes perdue ?
M : Pas du tout beau pilote, j’attends le père de mon enfant !
X : Oh, alors vous êtes prise ? Mon cœur se brise en mille morceaux !
 

Et avant qu’elle ait pu répliquer, ses lèvres furent assaillies par celles de son interlocuteur
 

X : Tu m’as manquée Sarah !
M : Toi aussi tu m’as manqué Harm ! Rentrons à la maison !
H : Oui rentrons, j’ai hâte de découvrir notre petit nid !
M : Tu sais ce n’est pas encore fini, je n’ai pas fait la déco et tes affaires ne sont pas encore là ! Je voulais faire ça avec toi !
H : Merci mon amour ! Ça me touche vraiment beaucoup !
M : C’est normal !
H : Ce que j’aurais aimé passer cette soirée rien qu’avec toi ! Nous deux et personne d’autre !
M : Vos désirs sont des ordres !
H : Comment ça ?! Les filles ne sont pas là ?
M : Non elles passent la soirée chez Jen pour finir tes cartons !
H : Alors je t’ai rien que pour moi ce soir ?
M : Pas tout à fait !
H : Euh ! Comment ça ?
M : Ben il y a ta progéniture également !
 

Et là Harm se rappela que d’ici quelques mois son souhait le plus cher serait exhaussé, il serait papa ! Il posa délicatement sa main sur le ventre de Sarah et resta un moment pensif ! Il fût sorti de sa léthargie par Sarah qui lui disait qu’elle ne pouvait pas conduire de cette façon et qu’à se rythme ils ne seraient jamais à la maison !
Harm passa tout le trajet à admirer Sarah, il ne savait pas si c’était le fait de la savoir enceinte ou le fait de ne l’avoir pas vue pendant deux mois ou encore le fait de savoir qu’enfin ils étaient heureux ensemble, mais il la trouvait encore plus belle ! Elle rayonnait ! Tellement absorbé dans sa contemplation il ne se rendit même pas compte que la voiture s’était arrêtée et qu’ils étaient arrivés devant leur maison.
 

M : Harm ? Harm, chéri ? On est arrivé !
H : Hein ! Quoi ?
M : Je disais que nous étions arrivés !
H : Ah oui ! Excuses-moi, c’est juste que je te trouve si belle !
M : Merci ! Tu n’es pas mal non plus !
H : Bon si tu me faisais visiter cette maison !
M : Ok, suis moi !
 

Mac pénétra dans la maison, et au moment ou elle se retourna, Harm avait déjà fermé la porte et l’embrassa avec passion ! Il la plaqua contre la porte et la recouvra de ses baisers !
H : Dis-moi chérie ! Si tu commençais par me faire visiter la chambre !
 

 

Attention ! Prochain chapitre NC17
 

24ème Partie
 

Attention, NC17
 

Ses baisers s’intensifiaient, il avait envie de passer l’éternité à la recouvrir de baisers. Il plaça ses mains sous ses cuisses et la souleva de terre en la plaquant tout contre lui. Il se détacha de la porte d’entrée et commença à avancer dans le salon tout en continuant son balai de baisers. Il s’arrêta un instant, en profitant pour reprendre son souffle.
 

H : C’est dans quelle direction chérie ?
M : Toujours tout droit et au fond la porte de gauche.
H : Merci !
 

Il prit donc le chemin de la chambre en lui faisant encore mille baisers dans le cou tout en la regardant par moment dans le fond des yeux. Ces yeux, ces yeux chocolat qui lui avaient tant manqué durant ces deux longs mois ! Il arriva enfin au fond du couloir et ouvrit la porte de gauche comme lui avait indiqué Sarah. Il ne prit pas le temps de regarder la chambre, l’objet de ses désirs étant le lit.
Il s’approcha donc de ce dernier et y déposa délicatement Sarah. Là il en profita pour retirer sa chemise et se rapprocha de sa bien aimée.
Il resta penché au dessus de son visage, les bras tendus, à l’observer. Il voulait voir l’éclat de ses yeux, son sourire, son visage, se l’imprimer. Puis tout doucement ses lèvres s’approchèrent de celles de Sarah. Puis il commença à la redécouvrir à force de baisers.
Il commença donc par le cou, y resta un moment le temps de s’imprégner à nouveau de son parfum. Sarah se laissait faire, les baisers de Harm étaient de véritables caresses. Sarah portait un chemisier, Harm défit les boutons un par un en prenant soin de faire milles bisous entre chaque. Il voulait redécouvrir ce corps qui lui avait tant manqué. Il était reconnaissant à Sarah de se laisser faire, elle aurait pu au contraire vouloir accélérer les choses mais elle avait comprit son désir de calme et de découverte. Elle avait comprit que Harm voulait voir s’il n’avait rien oublié de son corps pendant ces deux mois. Petit à petit il descendait le long du corps de Sarah. Il enleva les derniers boutons plus rapidement afin de pouvoir retirer son soutien gorge et redécouvrir sa poitrine. Il déposa tout d’abord des baisers très doux, il sentait que Sarah était réactive, elle commençait à frémir et à se cambrer légèrement sous ses caresses. Sarah n’en pouvait plus alors elle se mit à l’embrasser elle aussi, elle avait se besoin de goûter son corps de ses lèvres. Elle passait doucement ses mains dans ses cheveux, Harm aimait ça ! Il se sentit tout à coup totalement détendu. C’était fou Sarah Mackenzie le rendait fou d’amour, fou de désir, jamais auparavant il n’avait éprouvé autant de plaisir et de jeu pendant la phase des préliminaires.
Harm prit en compte les assauts de Sarah, se détourna un instant de son but pour l’embrasser et repris son parcours. Il descendit donc avec de petits baisers jusqu’à son nombril et s’amusa à donner des petits coups de langue qui la chatouillaient, il le savait. Puis au moment où il s’apprêtait à poursuivre il s’arrêta. Là devant son nez se trouvait le ventre de Sarah, ce même ventre qui contenait son bébé, pour la première fois il réalisait totalement. Ce ventre s’était déjà très légèrement arrondi et là il reprit ses caresses. De ses mains il caressa le ventre de Sarah, il voulait le sentir, le toucher. Sarah ne comprenait pas ce qui se passait et fini par lui poser la question.
 

M : Harm ! Il y a quelque chose qui ne va pas ?
H : Non, non, tout va bien !
M : Tu es sûr ?
H : Oui c’est juste que je viens de réaliser combien je t’aime et aussi combien j’avais hâte de voir sortir ce petit ange !
M : Ah ! Moi aussi je t’aime ! Et tu sais ce n’est pas encore pour demain la naissance !
H : Oui, je sais mais tu crois que…
M : Que quoi ?
H : Que… Qu’on ne va pas lui faire mal si …
M : Mais non mon amour, ne t’inquiète pas ! La nature à tout prévu !
H : Tu es sûre, je ne voudrais pas…
M : Oui, je suis sûre.
 

Sarah décida alors de prendre le relais, elle se retourna et se mis à califourchon sur Harm elle défit la fermeture éclair de sa jupe et la laissa glisser, l’enleva complètement et la jeta au pied du lit. Elle entreprit ensuite de retirer son pantalon à Harm. Tout comme Sarah l’avait laissé faire toute à l’heure il la laissa faire à son tour. Aucune parole n’était nécessaire, tout passait par le regard.
Sarah partit à la redécouverte de ce corps qui lui avait tant manqué, elle aussi avait besoin d’embrasser chaque parcelle de son corps, Harm était heureux comme jamais il ne l’avait été auparavant ! Il résistait fermement à l’envie de reprendre les commandes de ce petit jeu mais laissa Sarah profiter encore un peu de lui. Mais sans qu’il ne s’en aperçoive, trop plongé dans son état de bien-être, Sarah était passée d’elle-même à l’étape suivante et l’avait fait pénétrer dans son intimité. Elle venait d’entamer un mouvement de va et vient, tout en douceur, par des mouvements très lents. Mon dieu ce qu’il la trouvait belle, dans leur position actuelle, il avait tout le loisir de l’observer et de lire son plaisir sur son visage. Il décida alors de reprendre le relais. Il la renversa sous lui et accéléra le va et vient de son membre en érection. Il y mêlait à la fois la puissance et la douceur, Sarah se donnait toute entière, il sentait la jouissance l’envahir, il accéléra le mouvement jusqu’à ce que Sarah atteigne l’extase et se permit alors sa propre jouissance.
Leurs respirations étaient saccadées mais ils éprouvaient un tel sentiment de bien être. Harm resta un moment allongé sur le corps de Sarah puis roula sur le côté, Sarah vint se blottir dans ses bras et ils s’endormirent.
 

 

Harm se réveilla vers six heures du matin, Sarah dormait encore profondément. Il se leva et trouva la salle de bain sans trop de difficulté. Après une bonne douche il alla prendre son petit déjeuné et écrivit un mot pour Sarah !
 

Chérie, il est encore tôt et tu dors d’un sommeil paisible, je ne veux surtout pas te réveiller. Malheureusement je ne pourrais être là à ton réveil car il est sept heures et demie passées et les filles doivent déjà être sur le pied de guerre à m’attendre. J’avais dit à Mattie que je serais rentré vers huit heures du matin. Je vais donc les rejoindre et je reviens pour le déjeuné en compagnie de ces demoiselles et de mes affaires !
Je t’embrasse très fort, je t’aime !
Harm
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 4 Juin 2008 - 00:10    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

Pas mal du tout Okay
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
sanrever
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 3 885
Date de naissance: 28/02/1981
Localisation: sur le toit du monde
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 8 Juin 2008 - 21:08    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

25ème partie
 

Pour la toute première fois de sa vie, Harmon Rabb Junior se sentait léger. Il était heureux. Comment avait il pu attendre tant de temps avant de déclarer son amour. Mais peut-être était-ce cette attente qui faisait son bonheur aujourd’hui.
Il s’arrêta dans une boulangerie pour y acheter des viennoiseries pour les filles. Les connaissant elles avaient du veiller presque toute la nuit.
Il était huit heures dix lorsqu’il franchi les portes de l’immeuble, il s’arrêta un instant pour réfléchir. Au moment où il franchirait cette porte, sa vie changerait à jamais. Il fût sorti de son absence par les déménageurs, qui eux étaient un peu en avance. Du coup il leur proposa de prendre le petit déjeuné avec eux.
Lorsqu’ils entrèrent dans l’appartement, ils trouvèrent deux jeunes filles endormies sur le canapé. Harm fit signe aux déménageurs d’attendre quelques minutes dehors le temps qu’il les réveille.
Il commença par aller mettre de l’eau à bouillir pour le thé. Puis il se dirigea vers le salon. Les filles dormaient paisiblement et ça lui déchirait le cœur de devoir les réveiller. Doucement il posa une main dans les cheveux de Mattie à peine eut-il fait ce geste qu’elle se réveilla en sursaut et poussa un grand cri de joie. Ce qui par la même occasion réveilla Chloé.
 

H : Salut les filles, bien dormi ?
Ma : Salut, t’es rentré quand ?
C : Ça fait longtemps que tu nous regarde dormir ?
H : Non, je viens d’arriver, avec le petit dèj!
Ma : Chouette !
H : J’ai proposé aux déménageurs de venir le partager avec nous, ça ne vous dérange pas ?
C : Non, pas du tout. Ils sont déjà là !
H : Et oui, ils sont un peu en avance !
Ma : Ouah ! C’est long deux mois sans te voir ! J’ai un tas de chose à te raconter !
H : Oh ça, je n’en doute pas Mattie Grâce ! Et sinon, Chloé, tu te plais à Washington ?
C : Oh, ça oui ! En plus avec Mattie on s’entend super bien ! On sera dans la même classe à la rentrée !
H : J’ai entendu dire ça en effet !
Ma : Ah bon ! Qui te l’a dit ?
C : Mac, c’est ça ?
H : Tout à fait !
Ma : D’ailleurs en parlant de Mac, sa vie a radicalement changé en deux mois !
H : Oui, je suis au courant !
C : C’est vrai ? Elle t’en a parlé ? Tu prends ça comment ?
H : Ben très bien, pourquoi cette question ?
Ma : Ben c’est juste que vu les sentiments que tu as à son égard, enfin euh…
H : Enfin quoi ?
C : Ben, tu dois être triste ?
H : Je ne vois pas le rapport !
C : Ben je crois que cette fois c’est râpé pour toi !
Ma : Ça oui !
H : Bon les filles je ne crois pas que ce soit le moment de parler de ça ! Si on allait le prendre ce petit dèj!
Ma : Oui, je meure de faim !
C : Moi aussi !
 

Harm fit donc entrer les déménageurs et Mattie partie chercher Jen pour qu’ils prennent le petit dèj tous ensemble.
Les filles posèrent trente six mille questions à Harm sur ces deux mois passés en mer.
Le petit déjeuné fini, les déménageurs commencèrent à charger le camion avec les affaires de Mattie et Harm. Mattie n’arrêtait pas de poser des tas de questions sur la maison.
 

Ma : Comment tu as fait pour trouver une maison tout en étant en mer ? Je n’arrive pas à comprendre !
H : Tu sais, Internet ça existe et des personnes sont allées la visiter pour moi !
C : Ah bon ! C’est curieux comme façon d’acheter une maison !
H : Oui, mais bon, depuis le temps que je promets une maison à Mattie. Je me suis dit que ce serait une bonne idée et une bonne surprise. En plus comme c’est les vacances scolaires, on n’est pas déranger par ça et on a tout notre temps !
Ma : Ce n’est pas idiot ça ! C’est vrai que cette année on va avoir du boulot, c’est la dernière année avant la fac, la plus importante.
C : Ouais, c’est clair ! De ça dépend notre avenir !
H : Alors là j’en crois pas mes oreilles vous aurait-on transformé pendant mon absence?
Ma : Non, c’est juste que Jen nous a expliqué que l’école c’était très important, surtout si plus tard on veut faire ce qu’on veut comme métier !
H : Très juste, ce qui est bien c’est que vous allez pouvoir vous aider mutuellement !
C : Oui ça c’est chouette !
H : Et vous avez une idée de ce que vous voulez faire plus tard ?
C/Ma : Oui !
H : Mais encore !
Ma : Ce n’est pas le jour pour parler de ça !
C : Ni l’endroit ! Au bord de la piscine chez Mac ça sera mieux !
H : Attention les filles, je retiens !
Ma : Nous aussi !
C : On n’a pas oublié que tu dois nous parler de Mac!
H : Ah je vois ! Un prêté pour un rendu.
Ma : Et ouais !
 

Les déménageurs mirent fin à la conversation en venant annoncer que le camion était chargé et qu’on pouvait y aller. Tout le monde sorti donc de l’immeuble, Harm transmit l’adresse aux déménageurs pendant que les filles montaient dans la voiture. Harm regagna sa voiture et le convoi se mit en route. Le camion se trouvait devant eux, les filles étaient de plus en plus excitées à l’idée de découvrir la maison. A un tel point qu’elles ne firent pas attention à la route et ce n’est que lorsque la voiture s’arrêta qu’elles prirent conscience du lieu ou elles se trouvaient. La maison devant laquelle les déménageurs venaient de s’arrêter, était la maison de Mac.
Comment elles avaient pu être aussi aveugles et aussi bêtes, elles venaient de se faire avoir en beauté.
Mac était sortie de la maison et Harm, qui était sorti de la voiture pendant que les filles réalisaient, se dirigeait vers elle à grand pas. Il la souleva de terre et l’embrassa tendrement devant les filles, bouches grandes ouvertes.
 

26ème partie
 

Mattie et Chloé sortirent de leur état de choc et se dirigèrent vers les deux adultes. Ces derniers étaient toujours tendrement enlacés au beau milieu du jardin.
Les filles se placèrent à proximité, campées sur leurs jambes, les bras croisés. Elles se regardèrent un instant et d’un commun accord se raclèrent la gorge.
 

Ma : Ça va ?! On ne vous dérange pas trop?!
C : Où bien vous voulez qu’on repasse dans une heure!
H : Non, non, tout va très bien!
Ma : Ah bon! Tu trouves.
H : Oui, j’ai toutes les personnes que j’aime autour de moi, que demander de plus!
C : Des réponses à nos questions!
Ma : Sans compter un châtiment pour profération de mensonges
H : Hé ben! Moi qui pensais que vous seriez heureuses d’habiter ensemble.
M : Je crois qu’elles ne sont pas arrivées jusque-là dans leur réflexion. Mais si nous laissions les déménageurs faire leur travail et que nous allions discuter au bord de la piscine.
H : Oh! Bonne idée! Je n’ai pas encore visité le jardin!
Ma : Attends une seconde, comment ça pas encore? Tu es rentré quand?
H : Euh… Ben c’est-à-dire que…
Ma : J’y crois pas! Tu es rentré hier et tu nous as laissé faire les cartons toutes seules!
H : Et bien, si on reparlait de tout ceci à l’arrière de la maison!
 

Harm saisit la main de Mac et se dirige vers la piscine. Les filles n’ont d’autre choix que de les suivre.
 

Ma : Chloé! Si on les poussait dans la piscine!
C : Ok Pour Harm! Mais vaut mieux éviter pour Mac.
Ma : Pourquoi ça?
C : Tu as déjà oublié qu’elle est enceinte et que ça tient du miracle et qu’à cause de sa maladie ça peut devenir difficile! Alors vaut mieux éviter. Mais étant donné que c’est Harm qui est du côté piscine, tu le pousses pendant que je retiens Mac!
Ma : Ok!
 

C’est donc à pas feutrés et sans un mot, que nos deux ados s’approchent du couple pour assouvir leur vengeance. Chloé se saisi de la main de Mac et au même moment Mattie pousse Harm dans la piscine. 
Mac, au début un peu surprise, se met à éclater de rire, suivie par les filles. C’est donc tout trempé que Harm sort de la piscine et observe ces trois demoiselles se moquer de lui. Il s’approche donc d’elles avant un regard déterminé et sans que celles-ci se soient rendues compte de rien Mattie a déjà été jetée dans la piscine et Chloé suit le même chemin. Après s’être occupé des deux ados Harm se tourne vers Mac et c’est tout mouillé qu’il se frotte contre elle.
 

H : Alors comme ça on se moque, Marines!
M : Avoue que c’est plutôt risible et pas bien méchant!
H : Oui, c’est vrai! Je propose que nous allions nous changer avant d’attraper froid.
Ma : Ouais ben moi je vais me mettre en maillot comme ça plus de risque!
M : Ce n’est pas bête ça! Je vais faire pareil!
H : Oui, en plus on a un beau soleil aujourd’hui!
C : Et on range la maison quand?
H/M/Ma : Après le déjeuner!
C : Et ben dites donc! Vous êtes sur la même longueur d’onde!
 

Ainsi ils vont tous se changer et reviennent quelques minutes plus tard s’installer sur les chaises au bord de la piscine.
 

C : Bon!
Ma : Maintenant on veut des explications!
M : Alors pour résumé, Harm et moi sommes ensemble, allons avoir un bébé et partager cette maison.
C : En version longue ça serait pas mal aussi!
Ma : Tout à fait d’accord avec toi! Ça fait combien de temps que vous vous fichez de nous?
M : Euh je ne dirais pas ça! J’ai juste omis quelques détails.
C : Quelques détails ? C’est une blague c’est ça!
Ma : Et comment vous avez fait pour que Mac t’ai au téléphone en même temps que moi?
M : Ben en fait…
H : Laisse je prends le relais! Pour cette histoire de téléphone, toi tu m’as bien eu au téléphone, mais Mac parlait à Sally!
C : Qui est Sally?
M : Ma meilleure amie, qui était au courant pour nous deux.
Ma : Alors là j’y crois pas! Cette Sally le savait et pas nous? Qui d’autre est au courant?
(Silence)
C : Ben alors vous avez perdu vos langues?
M : L’amiral, le général et le secrétaire d’État à la Marine.
Ma : J’y crois pas là! Et pourquoi eux plutôt que nous?
C : Ben oui! Pourquoi?
H : En fait on voulait vous l’annoncer ensemble! Mais les choses ont fait qu’on n’a pas eu le choix et que Mac a du s’en référer aux supérieurs!
C : Je ne comprends rien! Qu’est-ce que votre relation à avoir avec votre travail?
Ma : Ah! Moi je commence à comprendre! Vous n’avez pas le droit d’être ensemble à cause du code militaire. Mais seulement Mac est enceinte du coup ils l’auraient su, ou vu à un moment donné, donc valait mieux cracher le morceau.
C : Mais ça ne me dit pas, depuis combien de temps durent les mensonges!
H : Deux mois tout juste!
Ma : Et tu crois que l’on va avaler ça! Mac est enceinte de deux mois donc ça fait forcément beaucoup plus longtemps!
(Nouveau silence)
C : Quoi! Tu l’as mise enceinte dès le premier jour de votre relation!
Ma : Mais vous êtes idiots! Vous ne connaissez pas les préservatifs ou la pilule!
H : Pour quoi faire?
C : Ben pour éviter les accidents comme celui qui est arrivé!
H : Mais ce n’est pas un accident! Au contraire c’est un miracle! J’aime Mac et avoir un enfant ensemble on l’a décidé il y a presque cinq ans déjà!
Ma : Quoi?!
M : Harm tu es en train de les embrouiller là! Étant donné ma maladie, je n’aurais pas du tomber enceinte. Maintenant je le suis, ça a accéléré les choses entre nous mais on s’aime, donc tout va bien!
C : Mais alors si j’ai tout suivi en deux mois de relation, vous n’avez été que quatre jours ensemble!
H : Tout à fait!
Ma : Et ben dit donc, vous ne ferez jamais rien comme tout le monde!
(Tout le monde se met à rire sur les dernières paroles de Mattie.)
 

La journée se déroule dans la joie et la bonne humeur, les filles n’ayant pas conservé leur rancune plus longtemps. Malgré tout, Harm et Mac ont du faire face aux nombreuses questions des deux ados! Et c’est donc une nouvelle famille qui vient de se composer.
 
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 8 Juin 2008 - 22:48    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

Toujours très bien, j'aime bien les dernières phrases, je sais pas pourquoi lol
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
sanrever
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 3 885
Date de naissance: 28/02/1981
Localisation: sur le toit du monde
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
鷄 Coq

MessagePosté le: Jeu 14 Aoû 2008 - 07:13    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

27ème partie

Le lundi suivant
QG du Jag
8H00

Harm et Mac n’ont pris qu’une voiture ce matin et ont laissé l’autre aux filles. Ils arrivent sur le plateau et se dirigent chacun dans leur bureau. Quelques minutes après, Jen vient les prévenir que le Général les attend. Tout deux savent déjà la raison de cet entretien.
Ils pénètrent dans le bureau de leur CO et se mettent au garde à vous.

G : Repos! Asseyez-vous!
Alors! Bien rentré Capitaine?
H : Oui monsieur, voici mon rapport!
G : Très bien! Merci. Vous savez pourquoi vous êtes dans ce bureau!
H/M : Oui monsieur.
G : Alors comme le Colonel a du vous le dire, nous avons obtenu une dérogation pour que vous puissiez continuer à travailler ensemble. Ce qui m’arrange d’ailleurs! Ça m’aurait ennuyé de perdre l’un de vous!
H : Oui, merci beaucoup monsieur!
G : C’est plutôt l’Amiral Chedwiden qu’il faut remercier, ainsi que le secrétaire d’état qui s’est montré plus que compréhensif!
H : Oui monsieur, j’irais les remercier en personne!
G : Par contre j’attends de vous le même professionnalisme qu’avant! Je ne veux pas de marques d’affection chez moi! C’est comprit?
H/M : Oui monsieur.
G : Très bien, je crois que c’est tout ce que j’avais à dire! Signez la dérogation et ce sera officiel! Colonel, vous pouvez disposer. Remettez ces dérogations au Quartier Maître Coates, afin qu’elle les range dans vos dossiers!
M : A vos ordres.

Mac sort du bureau et laisse Harm seul avec Creswell.

M : Tenez Jennifer, le Général m’a demandé de vous remettre ceci!
J : Merci madame.

Mac retourne dans son bureau. Jen quant à elle relit les documents remis par le Colonel et ses yeux s’agrandissent au fur et à mesure de la lecture. Harriet qui a remarqué que ses deux supérieurs avaient été convoqués, vient aux nouvelles auprès de Jen pour en savoir un peu plus.
Ha : Jennifer! Jennifer! Vous m’entendez?
J : Euh, oui madame! Excusez-moi! C’est juste que je n’arrive pas à croire ce que je suis en train de lire.
Ha : Comment ça?
J : Le Colonel m’a remit ces documents en sortant du bureau du Général!
Ha : Oui et qu’est-ce que c’est?
J : Ce sont des dérogations!
Ha : Des dérogations? Mais pour qui?
J : Ben pour le Colonel Mackenzie et le Capitaine Rabb! Ils sont ensemble d’après ce que disent ces documents!
Ha : Quoi?
J : Oui madame, je crois qu’ils nous ont bien eu!
Ha : C’est le moins qu’on puisse dire. Je vais voir le Colonel de ce pas!
J : Oh! Je viens avec vous.

Pendant ce temps dans le bureau du Général

G : Bon Rabb, je veux une explication!
H : Euh! Une explication sur quoi?
G : Non, mais vous le fait exprès! Sur vous et le Colonel!
H : Ben je pensais que le Colonel vous avait tout dit!
G : C’est le cas! Elle s’est expliquée, maintenant j’attends vos explications!
H : Et ben je l’aime! Voilà toute l’histoire.
G : Vous aimez le concis on dirait!
H : Que voulez vous que je dise de plus?
G : Cela fait combien de temps? Pourquoi n’avoir rien dit? Et la mettre enceinte tout en sachant que c’était contre le règlement, ça a le don de m’énerver!
H : Euh je vais vous répondre dans l’ordre! Alors je dirais que cela fait à peu près neuf ans monsieur!
G : Que dites vous? Je croyais que vous étiez ensemble que depuis deux mois!
H : C’est le cas! Mais ça fait neuf ans que je lui cache mes sentiments pour elle, justement à cause du règlement!
G : Hum! Et pour la suite?
H : Et ben ce n’était pas du tout délibéré monsieur! C’est arrivé c’est tout! C’est que dieu le voulait ainsi!
G : Hum! Vous avez le don de vous attirer les ennuis et on peut dire que vous avez de la chance Capitaine!
H : Euh! Merci monsieur!
G : Une chose toutefois! Rendez-là heureuse! Sinon faites attention à vos six heures!
H : Oui monsieur!
G : Bon maintenant que les choses sont claires! Parlez-moi de votre séjour sur le Patrick Henri!

La conversation revient donc sur le travail et le Capitaine Rabb fait le rapport détaillé de sa mission!
Harriet et Jen quant à elles frappent à la porte du bureau du Colonel.

M : Entrez!
Ha : Madame, on ne vous dérange pas?

Mac relève la tête et voit Harriet et Jen dans l’entrebâillement de la porte!

M : Non Harriet, entrez!
Ha : Merci madame!
J : Madame on a une question à vous poser!
M : Je vous écoute!
Ha : Euh, c’est délicat! Ça n’a pas de rapport avec le travail!
J : Non ça à avoir avec les documents que vous m’avez remis tout à l’heure!
M : Il y a un souci, il manque une signature ou quelque chose?
J : Non madame tout est en ordre!
Ha : Vous sortez avec le Capitaine Rabb?
M : Je me disais aussi! Ce n’est pas le genre d’Harriet de tourner autour du pot!
Ha : Euh! Excusez-moi madame!
M : Ne vous inquiétez pas et la réponse à votre question est oui!

Et à ces mots, Harriet pousse un grand cri de joie, qui fait se retourner tout le plateau du Jag dans la direction du bureau du Colonel!

Ha : Excusez moi, c’est juste que je suis tellement contente pour vous! J’ai bien cru que ce jour n’arriverait jamais!
J : Cela fait longtemps Madame?
M : Deux mois!
J : Mais alors! Mattie et Harm! N’auraient pas emménagé dans la même maison que vous par le plus grand des hasards!
M : Si, samedi pour être exact! D’ailleurs nous faisons la crémaillère vendredi prochain et nous serions heureux que vous veniez!
Ha : Vous vivez ensemble ? Oulla! J’ai loupé un épisode moi! Je suis toujours au courant de tout d’habitude! Vous vivez ou?
M : En fait dans le même quartier que vous! À deux rues!
Ha : C’est vrai! Mais c’est formidable!

Ainsi les filles restèrent un bon moment à parler avec Mac et à lui poser tout un tas de questions sur la maison!


28ème partie
4 septembre 2005
Washington DC
Hôtel Holiday Inn
7H30

Julia n’avait dormi que deux heures, elle était fatiguée mais quelque chose de plus fort que la fatigue la maintenait éveillée. Elle commença donc par aller prendre une douche pour finir de se réveiller totalement.
Elle était sous l’eau et essayait de s’évader mais une seule pensée occupait son esprit. Aujourd’hui elle allait connaître sa mère. Elle ne réalisait pas encore le fait qu’elle soit aux Etats-Unis et qu’elle avait une maman comme tout le monde ou presque. Elle avait peur et malgré la chaleur de la douche elle tremblait. Sa mère allait-elle l’aimer?! Avait-elle beaucoup changé? Peut-être était-ce quelqu’un de dur? C’était une Marines après tout! L’avait-elle oubliée?
Julia finit tout de même par sortir de la douche, elle se sécha et alla s’habiller. Là elle se rendit compte que les vêtements qu’elle possédait étaient presque des haillons. Elle ne pouvait pas rencontrer sa mère dans cette tenue! Elle allait devoir aller s’acheter quelque chose de présentable à se mettre avant d’aller à sa rencontre. Seulement elle ne savait pas du tout comment s’habillaient les jeunes américains. Mais pour le moment elle avait très faim, alors elle décida de se rendre dans la salle à manger pour y prendre un bon petit déjeuner.
Julia avait un appétit assez féroce, et rarement elle avait mangé à sa faim, lorsqu’elle vit le buffet du petit déjeuner ses yeux s’écarquillèrent. Le choix était impressionnant, elle ne savait que choisir surtout qu’elle ne connaissait presque rien étant habitué à avoir de la bouillie au petit déjeuner.
Elle commença par se servir un mug de chocolat chaud et prit quelques viennoiseries, ainsi qu’un grand verre de jus d’orange. Elle prit tout son temps pour apprécier ce petit déjeuner.
Il était presque 9H00 lorsqu’elle remonta dans sa chambre. Elle avait réservé sa chambre pour une deuxième nuit lorsqu’elle était arrivée, elle décida donc de laisser sa valise ici et ne prit, que les objets de valeur (la lettre de son père, la photo avec sa mère et un pendentif qu’elle avait depuis qu’elle était toute petite! Son père lui avait dit qu’il avait appartenu à sa mère.) et le peu d’argent qui lui restait.
Elle sortit donc de l’hôtel vers 9h30 après s’être renseignée sur un endroit où elle puisse acheter des vêtements et sur le chemin à prendre pour se rendre au Jag.
L’hôtesse de l’hôtel lui avait dit qu’elle trouverait un centre commercial à deux rues de l’hôtel et qu’elle y trouverait sûrement ce qu’elle cherchait. Les indications ayant été précises elle le trouva sans grande difficulté. Jamais elle n’avait vu une chose pareille, cet endroit était immense, des gens allaient et venaient dans tous les sens, des espèces d’escaliers automatiques nous faisait passer d’un étage à l’autre. Julia resta un moment plantée, les yeux grands ouverts. Elle observa aussi la façon dont étaient habillés les gens, puis fini par se diriger vers les boutiques. N’osant pas entrer elle se contenta dans un premier temps de regarder les vitrines et sa joie se transforma très vite en tristesse quand elle vit les prix des vêtements, elle n’avait presque plus d’argent et ne pouvait pas tout dépenser dans une tenue. Il fallait qu’elle se renseigne et qu’elle demande à quelqu’un ou l’on pouvait trouver des vêtements moins chers. Elle vit deux jeunes filles de son âge(s) s’approcher et regarder la vitrine devant laquelle elle se trouvait. Elle écouta un peu leur conversation et entendu l’une d’elle dire que c’était très cher ici et qu’il valait mieux aller ailleurs. Elle se dit que ces jeunes filles pourraient sûrement l’aider.

J : Bonjour! Excusez- moi de vous déranger!
X : Euh! Bonjour!
J : J’ai par hasard entendu un peu votre conversation et je voudrais m’acheter des vêtements mais je n’ai pas beaucoup d’argent! Savez-vous ou je peux en trouver pas trop cher?
X : Alors là tu t’es adressée aux bonnes personnes!
Y : C’est clair, nous faire les boutiques, on adore ça!
X : Mais tu n’es pas américaine? Tu as un accent!
J : Euh oui je suis Russe, je suis arrivée hier soir! Je m’appelle Julia.
X : Enchantée de te connaître Julia, moi c’est Chloé!
Y : Et moi c’est Mattie!
J : Enchantée!
M : Tu es ici en vacances?
J : Euh non pas vraiment, je dois rencontrer quelque un tout à l’heure! Mais je n’ai pas de vêtement en meilleur état que ceux là!
C : En effet! Ça ne fait pas une très bonne impression, surtout si c’est un rendez-vous pour du travail!
J : Euh non pas du tout je dois rencontrer quelqu’un de ma famille.
M : Ok! Si tu n’as pas peur de nous, on va te monter ou on peut trouver des vêtements à la mode pas chers!
J : Merci beaucoup!
C : De rien! Et pour faire les magasins, plus on est de fous plus on rit!

Les filles entraînèrent donc Julia dans les magasins à la mode et peu chers! Elles lui firent essayer tout un tas de tenues et finirent par lui trouver une belle robe blanche toute simple qui faisait ressortir la couleur chocolat de ses yeux et le beau brun de ses cheveux!

M : Ouah! Tu es très belle! Et c’est fou ce que tu ressemble à la copine de mon tuteur!
C : Oui c’est vrai ça! Tu ressembles beaucoup à Mac!
J : Merci c’est gentil!
C : Eh ben je ne sais pas vous mais faire les magasins ça m’a ouvert l’appétit! Il faut dire qu’il est déjà 12H20!
J : Ah bon c’est vrai!
M : Oui! Tu avais rendez-vous à qu’elle heure?
J : Euh! Je n’ai pas rendez-vous! Je dois aller voir ma mère sur son lieu de travail!
C : Ta mère travaille aux Etats-Unis?
J : Oui!
M : Ah bon! Et toi tu vis en Russie?
J : En fait je ne l’ai jamais vue!
M : C’est vrai? Je comprends mieux pourquoi tu voulais être bien habillée!
C : De toute manière vu l’heure autant aller manger, et tu iras cet après midi!
M : Tu viens avec nous? On t’invite!
J : Merci, mais je ne peux pas accepter!
C : Mais si! Ça nous fait plaisir et apriori tu n’as pas beaucoup d’argent, alors!

Elles se dirigèrent donc toutes les trois vers un snack, Julia leur raconta un peu son histoire sans rentrer plus que ça dans les détails.

M : Eh ben! Je crois que de nous trois tu tires le gros lot de la malchance!
C : Oui c’est clair! Tu as du avoir une vie dure!
J : Je n’ai pas à me plaindre, il y a plus malheureux que moi!
M : Eh ben, tu en as du courage!
J : Merci, mais j’ai peur que ma mère me rejette!
C : Ecoute si jamais ça ne se passe pas bien voici notre téléphone et notre adresse! Comme ça tu ne te retrouveras pas toute seule et on pourra peut être t’aider!
M : D’ailleurs même si ça se passe bien, tu peux nous appeler!
J : Bon ben les filles je vais y aller et je vous tiens au courant! Je vous remercie pour tout! Vraiment vous avez été super sympa avec moi!
M : De rien! On sait ce que c’est d’être seule!
C : A un de ces jours!
J : Oui au revoir!

Julia quitta donc ses nouvelles amies et prit la direction du Jag. Là encore l’hôtesse lui avait très bien expliqué comment trouver le bâtiment C’est donc sans difficulté qu’elle le trouva.
Elle se trouvait maintenant devant les marches du bâtiment mais restait figée sur place! Ses pieds ne voulaient plus faire un pas de plus. Son corps se mit à trembler, elle devait franchir cette porte et en avoir le cœur net. Elle rassembla tout son courage et entra dans le bâtiment. Elle lit les panneaux et prit l’ascenseur. Lorsque l’ascenseur s’ouvrit, elle était sur le plateau du Jag, sa mère travaillait ici, et se trouvait peut être qu’à quelques mètres.

__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
DeRNieR-SouRiRe
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 16 994
Date de naissance: 27/03/1976
Localisation: Dans les nuages
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Bélier (21mar-19avr)
龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 16 Aoû 2008 - 00:58    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

la suite c'est aussi dans 2 mois!
__________________________________________


www.devant-soi.com

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 16 Aoû 2008 - 13:47    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie Répondre en citant

ROoO méchante !! Moi je la trouve très bien, cette suite
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:08    Sujet du message: Un long week end + Une nouvelle vie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Monde De Selenia Index du Forum -> La Cité interdite -> L'imagination -> L'écriture Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
Page 8 sur 9

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com