Le Monde De Selenia Index du Forum
Le Monde De Selenia Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Amélie Nothomb
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Monde De Selenia Index du Forum -> La Cité interdite -> Les loisirs d'Arthur -> Littérature
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Geisha
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 9 Avr 2007 - 11:22    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

Je constate qu'il n'y a pas encore de sujet consacré à Amélie Nothomb qui est pourtant très "proche" de Mylène Farmer et dont je suis une admiratrice (je l'ai déjà rencontré quatre fois et nous avons déjà échangé quelques lettres). Je vous propose donc une petite biographie que j'avais du faire pour l'école:

Amélie Nothomb est née en 1967 à Kobe, au Japon, où son père d’origine belge était ambassadeur. Elle y vivra jusqu’à ses 5 ans avec ses parents, sa sœur et son frère. Le Japon marquera et fascinera Amélie Nothomb à vie, encore aujourd’hui, elle parle et écrit parfaitement le japonais.
Par la suite, la famille Nothomb suivra le père dans les pays où son travail l’emmène, c'est-à-dire la Chine, les Etats-Unis, le Bengladesh, la Birmanie et le Laos.

C’est seulement à 17 ans qu’Amélie Nothomb découvrira la Belgique, et plus précisément Bruxelles car elle vient étudier la philologie romane à l’ULB.

Se sentant incomprise et rejetée en Belgique, elle repart pour le Japon au début des années 90 où elle travaillera comme interprète dans une société japonaise.

À l’age de 25 ans, Amélie Nothomb, de retour en Europe, publie un premier roman, Hygiène de l’assassin, dont l’excès de machiavélisme suscite l’intérêt des critiques positives et négatives.

Quoi qu’il en soit, le « monstre littéraire » comme la surnomment les médias, est lancé et publie chaque année, en septembre, un nouveau roman qui réjouit toujours plus les détracteurs et les fanatiques. Ainsi, Amélie Nothomb a déjà à son actif 14 romans, sans compter les fonds de tiroirs qu’elle juge soit trop personnels soit impubliables.

Mais Amélie Nothomb ne s’arrête pas à l’écriture de roman et en 1999, elle se découvre une vocation de parolière et écrit sept des treize chansons présente sur l’album « Celle qui tue » de la chanteuse Robert.

Actuellement, Amélie Nothomb, âgée de 38 ans vit entre Paris et Bruxelles, et entretient son image médiatique à coups de séances de dédicaces, interviews et photos promotionnelles qui accompagnent en masse chacune des ses nouvelles publications.


Quelques chiffres devraient être modifiés: le travail a été fait il y a un an

J'attends vos réctions
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Avr 2007 - 11:22    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 9 Avr 2007 - 12:01    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

Ouhla Amélie Nothomb, vaste sujet. Ca ne m'étonne pas tellement que Mylène Farmer et elle soient de bonnes amies, elles ont une personnalité similaire sur beaucoup de points, mais je n'aime décidément pas l'auteur, ni son image publique, ni ses livres. D'elle, je n'ai lu que Stupeur et tremblements et Biographie de la faim, mais ça m'a suffit ! Certes, beaucoup d'humour et de finesse, mais une plume agaçante au possible, des descriptions tout à fait déplaisantes et, d'une manière générale, une atmosphère avec laquelle je n'accroche pas du tout. C'est sûrement un écrivain de talent, mais je n'aime pas...
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Geisha
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 9 Avr 2007 - 12:33    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

Je peux comprendre ce que tu dis car elle est très "malsaine" après on y prend plaisir ou pas, question de goût ^^ Pour ma part, j'adore tout ce que tu dis ne pas aimer chez elle
Revenir en haut
DeRNieR-SouRiRe
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 16 994
Date de naissance: 27/03/1976
Localisation: Dans les nuages
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Bélier (21mar-19avr)
龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 9 Avr 2007 - 14:29    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

personnellement j'ai lu tous ses livres. je dois avouer que je ne les ai pas tous aimé surtout 2 dans les derniers ("Antéchrista" et "Biographie de la faim") que j'ai trouvé baclés par rapport à ceux de ses débuts!
je pense que mon préféré reste "Hygiène de l'assassin"! j'ai aussi beaucoup aimé "Les catilinaires", "Les combustibles", "Le Robert des noms propres", "Cosmétique de l'ennemi", "Acide sulfurique" et "Journal d'hirondelle".
elle a un style bien particulier et c'est clair qu'avec Amélie soit on aime soit on déteste, il n'y a pas de demi-mesure.

Nico: je dois avouer que ce que tu as lu d'elle ne reflète pas son talent. les 2 que tu as lu, je les classerais dans la catégorie "un peu chiant, un peu long et pas très intéressant". pour ma part tous les romans un peu "autobiographiques" ou elle évoque sa propre vie ne font pas partis des meilleurs pour moi et c'est justement ceux-là que tu as lu! Rolling Eyes franchement je te conseillerais d'en essayé 1 ou 2 de plus comme "Hygiène de l'assassin" ou "Les catilinaires" qui sont vraiment de meilleure qualité niveau écriture et histoire. ce serait dommage que tu reste sur une telle impression et surtout que tu ne lise pas autre chose d'elle autre que des romans "autobiographiques" un peu "pompeux".
__________________________________________


www.devant-soi.com

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 9 Avr 2007 - 19:32    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

Je ne la connais pas plus que ça, mais un seul livre d'elle m'intéresserait, je ne sais plus son titre, mais je sais qu'il s'agit d'une dénonciation des dérives de la télé-réalité. Il me semble même que ça se passe dans une prison ?
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
DeRNieR-SouRiRe
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 16 994
Date de naissance: 27/03/1976
Localisation: Dans les nuages
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Bélier (21mar-19avr)
龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 10 Avr 2007 - 00:18    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

ha ca c'est "Acide sulfurique"! oui c'est vrai qu'il est super bien écrit celui-là! tu devrais le lire, il est terrifiant!

Résumé du livre
'Concentration' : la dernière-née des émissions télévisées. On enlève des gens, on recrute des kapos, on filme ! Tout de suite, le plus haut score de téléspectateurs, l'audimat absolu qui se nourrit autant de la cruauté filmée que de l'horreur dénoncée. Etudiante à la beauté stupéfiante, Pannonique est devenue CKZ 114 dans le camp de concentration télévisé. Le premier sévice étant la perte de son nom, partant de son identité. Zdena, chômeuse devenue la kapo Zdena, découvre en Pannonique son double inversé et se met à l'aimer éperdument. Le bien et le mal en couple fatal, la victime et le bourreau, la belle et la bête aussi. Quand les organisateurs du jeu décident de faire voter le public pour désigner les prisonniers à abattre, personne ne s'abstient de voter et Pannonique joue sa vie.
__________________________________________


www.devant-soi.com

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 10 Avr 2007 - 00:59    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

Ca donne vraiment froid dans le dos, tout ça...
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
DeRNieR-SouRiRe
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 16 994
Date de naissance: 27/03/1976
Localisation: Dans les nuages
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Bélier (21mar-19avr)
龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 10 Avr 2007 - 01:54    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

oui c'est clair et c'est écrit d'une façon vraiment terrifiante! ce qu'il se passe dans ce jeu dépasse l'entendement!
__________________________________________


www.devant-soi.com

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sanrever
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 3 885
Date de naissance: 28/02/1981
Localisation: sur le toit du monde
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 10 Avr 2007 - 01:57    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

moi j'ai adoré celui à Acide sulfurique super bien écrit j'ai presque tout lu d'elle mais jamais réussi à finir l'Hygiène de l'assassin je m'ennui, pas moyen d'avancer!!! Par contre j'ai vraiment beaucoup aimé péplum!!!
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
DeRNieR-SouRiRe
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 16 994
Date de naissance: 27/03/1976
Localisation: Dans les nuages
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Bélier (21mar-19avr)
龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 10 Avr 2007 - 01:58    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

ho c'est dommage que tu n'aies pas fini "Hygiène de l'assassin", il est vraiment surprenant!
__________________________________________


www.devant-soi.com

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sanrever
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 3 885
Date de naissance: 28/02/1981
Localisation: sur le toit du monde
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 10 Avr 2007 - 02:00    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

je m'y remettrais un jour mais là j'ai déjà pas mal de livres en attente!!!
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Geisha
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2007 - 22:11    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

J'ai adoré tous ces bouqins, si je devais en choisir un moins bon je choisirais cependant Mercure, je n'aime aps cette histoire de double fin...

J'adore ses romans "autobiographiques", elle y dérive toujours du sujet et son texte prend alors une allure de conversation ^^ Et c'est plutôt antéchrista qui m'a donné froid dans le dos... C'est beaucoup plus réaliste que Acide Sulfurique, on y est tout de suite projeté!
Revenir en haut
DeRNieR-SouRiRe
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 16 994
Date de naissance: 27/03/1976
Localisation: Dans les nuages
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Bélier (21mar-19avr)
龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2007 - 22:42    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

j'ai pas aimé la fin d'Antéchrista moi! :|
__________________________________________


www.devant-soi.com

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 13 Avr 2007 - 00:31    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

Que se passe-t-il dans Antéchrista ? (L'inculte demande... lol) Le titre a l'air tout de suite très accueillant...
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Geisha
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 13 Avr 2007 - 13:11    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

C'est l'histoire d'une jeune fille de 16 ans, Blanche, qui est déjà à l'universtité. Une jeune fille modèle sans histoire jusqu'au jour où Christa débarque dans sa vie. Christa est adorée de tous mais bien vite l'héroïne verra les vraies facettes de cette nouvelle "amie".
Revenir en haut
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 13 Avr 2007 - 16:53    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

Ah oui, j'avais lu un résumé de lecture critique qu'une de mes amies avait fait, ça m'avait paru intéressant, c'est ce qui m'a donné envie de lire Stupeur et tremblements.
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
sanrever
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 3 885
Date de naissance: 28/02/1981
Localisation: sur le toit du monde
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)
鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 14 Avr 2007 - 22:20    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

moi j'ai bien aimé aussi antéchrista, et c'est vrai que ça donne la chair de poule!!!
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
DeRNieR-SouRiRe
Admin : Sélénia
Admin : Sélénia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2007
Messages: 16 994
Date de naissance: 27/03/1976
Localisation: Dans les nuages
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Bélier (21mar-19avr)
龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 6 Juil 2007 - 16:20    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

Amélie Nothomb sera de retour le 22 aout prochain dans les librairies avec son nouveau roman Ni d'Eve ni d'Adam publié chez Albin Michel.


252 pages
Prix : 17,90 € / 117,42 FF

Rencontre-dédicace au Virgin Megastore Champs-Elysées (Paris 8e) le mercredi 22 août à partir de 18h


voilà quelques extraits du livre:
Amélie Nothomb se définit elle-même comme une «graphomane malade de l'écriture». Depuis 1992, elle publie un roman par an, d'Hygiène de l'assassin (Albin Michel, 1992) à Journal d'Hirondelle (Albin Michel, 2006). Entre fiction et autobiographie, elle acquiert une grande notoriété et remporte le Grand Prix du roman de l'Académie française pour Stupeur et tremblements en 1999 (Albin Michel). Dans Ni d'Eve ni d'Adam, elle revient sur la période où elle vivait à Tokyo.

"Le moyen le plus efficace d'apprendre le japonais me parut d'enseigner le français. Au supermarché, je laissai une petite annonce: «Cours particuliers de français, prix intéressant».

Le téléphone sonna le soir même. Rendez-vous fut pris pour le lendemain, dans un café d'Omote-Sando. Je ne compris rien à son nom, lui non plus au mien. En raccrochant, je me rendis compte que je ne savais pas à quoi je le reconnaîtrais, lui non plus. Et comme je n'avais pas eu la présence d'esprit de lui demander son numéro, cela n'allait pas s'arranger. «Il me rappellera peut-être pour ce motif», pensai-je.

Il ne me rappela pas. La voix m'avait semblé jeune. Cela ne m'aiderait pas beaucoup. La jeunesse ne manquait pas à Tokyo, en 1989. A plus forte raison dans ce café d'Omote-Sando, le 26 janvier, vers quinze heures.

Je n'étais pas la seule étrangère, loin s'en fallait. Pourtant, il marcha vers moi sans hésiter.

- Vous êtes le professeur de français?

- Comment le savez-vous?

Il haussa les épaules. Très raide, il s'assit et se tut. Je compris que j'étais le professeur et que c'était à moi de m'occuper de lui. Je posai des questions et appris qu'il avait vingt ans, qu'il s'appelait Rinri et qu'il étudiait le français à l'université. Il apprit que j'avais vingt et un ans, que je m'appelais Amélie et que j'étudiais le japonais. Il ne comprit pas ma nationalité. J'avais l'habitude.

- A partir de maintenant, nous n'avons plus le droit de parler anglais, dis-je.

Je conversai en français afin de connaître son niveau: il se révéla consternant. Le plus grave était sa prononciation: si je n'avais pas su que Rinri me parlait français, j'aurais cru avoir affaire à un très mauvais débutant en chinois. Son vocabulaire languissait, sa syntaxe reproduisait mal celle de l'anglais qui semblait pourtant son absurde référence. Or il était en troisième année d'étude du français, à l'université. J'eus la confirmation de la défaite absolue de l'enseignement des langues au Japon. A un tel degré, cela ne pouvait même plus s'appeler de l'insularité.

Le jeune homme devait se rendre compte de la situation car il ne tarda pas à s'excuser, puis à se taire. Je ne pus accepter cet échec et tentai de le faire parler à nouveau. En vain. Il gardait sa bouche close comme pour cacher de vilaines dents. Nous étions dans une impasse.

Alors, je me mis à lui parler japonais. Je ne l'avais plus pratiqué depuis l'âge de cinq ans et les six jours que je venais de passer au pays du Soleil-Levant, après seize années d'absence, n'avaient pas suffi, loin s'en fallait, à réactiver mes souvenirs enfantins de cette langue. Je lui sortis donc un galimatias puéril qui n'avait ni queue ni tête. Il était question d'agent de police, de chien et de cerisiers en fleur.

Le garçon m'écouta avec ahurissement et finit par éclater de rire. Il me demanda si c'était un enfant de cinq ans qui m'avait enseigné le japonais.

- Oui, répondis-je. Cette enfant, c'est moi.

Et je lui racontai mon parcours. Je le lui narrai lentement, en français; grâce à une émotion particulière, je sentis qu'il me comprenait.

Je l'avais décomplexé.

En un français pire que mauvais, il me dit qu'il connaissait la région où j'étais née et où j'avais vécu mes cinq premières années: le Kansaï.

Lui était originaire de Tokyo, où son père dirigeait une importante école de joaillerie. Il s'arrêta, épuisé, et but son café d'un trait.

Ses explications semblaient lui avoir coûté autant que s'il avait dû franchir un fleuve en crue par un gué dont les pierres auraient été écartées de cinq mètres les unes des autres. Je m'amusai à le regarder souffler après cet exploit.

Il faut reconnaître que le français est vicieux. Je n'aurais pas voulu être à la place de mon élève. Apprendre à parler ma langue devait être aussi difficile que d'apprendre à écrire la sienne.

Je lui demandai ce qu'il aimait dans la vie. Il réfléchit très longtemps. J'aurais voulu savoir si sa réflexion était de nature existentielle ou linguistique. Après de telles recherches, sa réponse me plongea dans la perplexité:

- Jouer.

Impossible de déterminer si l'obstacle avait été lexical ou philosophique. J'insistai:

- Jouer à quoi?

Il haussa les épaules.

- Jouer.

Son attitude relevait soit d'un détachement admirable, soit d'une paresse face à l'apprentissage de ma langue colossale.

Dans les deux cas, je trouvai que le garçon s'en était bien sorti et j'abondai dans son sens. Je déclarai qu'il avait raison, que la vie était un jeu: ceux qui croyaient que jouer se limitait à la futilité n'avaient rien compris, etc.

Il m'écoutait comme si je lui racontais des bizarreries. L'avantage des discussions avec les étrangers est que l'on peut toujours attribuer l'expression plus ou moins consternée de l'autre à la différence culturelle.

Rinri me demanda à son tour ce que j'aimais dans la vie. En détachant bien les syllabes, je répondis que j'aimais le bruit de la pluie, me promener dans la montagne, lire, écrire, écouter de la musique. Il me coupa pour dire:

- Jouer.

Pourquoi répétait-il son propos? Peut-être pour me consulter sur ce point. Je poursuivis:

- Oui, j'aime jouer, surtout aux cartes.

C'était lui qui semblait perdu, à présent. Sur la page vierge d'un carnet, je dessinai des cartes: as, deux, pique, carreau.

Il m'interrompit: oui, bien sûr, les cartes, il connaissait. Je me sentis extraordinairement stupide avec ma pédagogie à deux sous. Pour retomber sur mes pattes, je parlai de n'importe quoi: quels aliments mangeait-il? Péremptoire, il répondit:

- Ourrrrhhhh.

Je croyais connaître la cuisine japonaise, mais cela, je n'avais jamais entendu. Je lui demandai de m'expliquer. Sobrement, il répéta:

- Ourrrrhhhh.

Oui, certes, mais qu'était-ce?

Stupéfait, il me prit le carnet des mains et traça le contour d'un oe; uf. Je mis plusieurs secondes à recoller les morceaux dans ma tête et m'exclamai:

- Πuf!

Il ouvrit les yeux comme pour dire: Voilà!

- On prononce oe; uf, enchaînai-je, oe; uf.

- Ourrrrhhhh.

- Non, regardez ma bouche. Il faut l'ouvrir davantage: oe; uf.

Il ouvrit grand la bouche:

- Orrrrhhhh.

Je m'interrogeai: était-ce un progrès? Oui, car cela constituait un changement. Il évoluait, sinon dans le bon sens, du moins vers autre chose.

- C'est mieux, dis-je, pleine d'optimisme.

Il sourit sans conviction, content de ma politesse. J'étais le professeur qu'il lui fallait. Il me demanda le prix de la leçon.

- Vous donnez ce que vous voulez.

Cette réponse dissimulait mon ignorance absolue des tarifs en vigueur, même par approximation. Sans le savoir, j'avais dû parler comme une vraie Japonaise, car Rinri sortit de sa poche une jolie enveloppe en papier de riz dans laquelle, à l'avance, il avait glissé de l'argent.

Gênée, je refusai:

- Pas cette fois-ci. Ce n'était pas un cours digne de ce nom. A peine une présentation.

Le jeune homme posa l'enveloppe devant moi, alla payer nos cafés, revint pour me fixer rendez-vous le lundi suivant, n'eut pas un regard pour l'argent que je tentais de lui rendre, salua et partit.

Toute honte bue, j'ouvris l'enveloppe et comptai six mille yens. Ce qui est fabuleux quand on est payé dans une monnaie faible, c'est que les montants sont toujours extraordinaires. Je repensai à «ourrrrhhhh» devenu «orrrrhhhh» et trouvai que je n'avais pas mérité six mille yens.

Je comparai mentalement la richesse du Japon avec celle de la Belgique et conclus que cette transaction était une goutte d'eau dans l'océan d'une telle disproportion. Avec mes six mille yens, au supermarché, je pouvais acheter six pommes jaunes. Adam devait bien cela à Eve. La conscience apaisée, j'allai arpenter Omote-Sando."
__________________________________________


www.devant-soi.com

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
OptimistiqueMymy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 18 Sep 2007 - 21:03    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

Moi j'aime bien Antéchrista l'histoire est bien mais c'est vrai que l'auteur est spéciale. Sinon je me suis acheté Acide Sulfurique et il faut qe je le lise. et dernière choise j'ai eu la chance de la voir 3 fois à la foire du livre de Brive La Gaillarde ( à côté de chez moi) et j'ai eu une dédicace elle est super gentille et très blanche Mr. Green
Revenir en haut
Avant que l'ombre...
Modo : Arthur
Modo : Arthur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2007
Messages: 17 187
Date de naissance: 04/07/1988
Localisation: Metz
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 19 Sep 2007 - 21:05    Sujet du message: Amélie Nothomb Répondre en citant

Mdr j'adore le détail, "très blanche"
__________________________________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:05    Sujet du message: Amélie Nothomb

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Monde De Selenia Index du Forum -> La Cité interdite -> Les loisirs d'Arthur -> Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com